Ose la recherche ! Mercredi 8 février 2023 à 14h

Vous avez entre 14 et 16 ans, et les sciences vous intéressent, vous êtes parents, et vous souhaitez accompagner vos enfants dans leur goût pour les sciences ?
L'action Ose la recherche est faite pour vous ! Un événement organisé par la délégation Alsace du CNRS et le Vaisseau, en partenariat avec le Service académique d'information et d'orientation de l'Académie de Strasbourg.
Cette année, 21 chercheur(e)s et ingénieur(e)s viennent partager leur expérience avec vous !

En savoir plus, s'inscrire

Edition 2022 : les scientifiques présents

Je suis Matthieu Boileau, ingénieur de recherche en calcul scientifique au CNRS et, au quotidien, je programme des ordinateurs destinés à calculer des problèmes physiques avec des méthodes mathématiques. L’ordinateur peut être le calculateur de mon laboratoire ou le supercalculateur d’un grand centre national ou international. Par ces calculs, je cherche à reproduire, par exemple, les conditions d’écoulement dans les réacteurs à fusion nucléaire. Pour exploiter les résultats, je vais notamment les représenter en trois dimensions. Je consacre également une partie de mon temps à échanger avec les ingénieurs des laboratoires de toute la France et à enseigner ma discipline à l’Université. Tout cela est très stimulant !
Institut de recherche mathématique avancée (IRMA | CNRS Unistra)

Je m’appelle Françoise Bringel et j’aime mon métier de chercheure en microbiologie. Strasbourg est une ville qui a accueilli des pionniers comme Louis Pasteur pour la microbiologie et Serge Winogradsky pour la microbiologie de l’environnement. Ma discipline est en pleine révolution, notamment avec les méthodes toujours plus performantes de séquençage massif de génome. Même si on ne sait pas encore mettre en culture la plupart des microorganismes au laboratoire, on peut les étudier. Je suis fascinée par la diversité des microorganismes. On peut y découvrir des fonctions clés de dépollution ou de production d’énergies vertes par exemple, et ainsi s’armer d’outils biologiques pour faire face aux grands défis sociétaux en termes d’environnement et de santé. Mon métier me permet aussi de voyager et de travailler à l’étranger, ce qui est important pour l’échange libre des connaissances et des savoir-faire.
Génétique moléculaire, génomique, microbiologie (GMGM | CNRS Unistra)