Campus vert Cronenbourg

En 2018, la délégation régionale Alsace a engagé plusieurs initiatives sur le campus CNRS de Cronenbourg (25 ha) en matière de développement durable en y alliant la qualité de vie au travail, mais également en ouvrant ses portes à la recherche concernant l'écologie, l'environnement et le développement durable.

Jardin partagé

Initié en 2018 par des personnels de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC | CNRS Unistra), le jardin partagé est situé sur une parcelle du campus de Cronenbourg, à proximité du Centre de loisirs éducatifs (CLE).
Dans le cadre de la stratégie Campus vert, et fort de cette initiative, le projet d’extension du jardin partagé a vu le jour en 2021. L’objectif principal de ce projet participatif ouvert à tous (il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en jardinage au préalable) est de jardiner dans un esprit de partage, de respect et de convivialité.
Les objectifs et le cadre du projet sont définis par une charte ; les membres du jardin partagé s’engagent dans le projet après la signature de celle-ci.
La participation au jardin est gratuite ; ce jardin est entièrement partagé, il n’existe pas de parcelles ou de cultures individuelles.

Le jardin partagé du campus du Cronenbourg est lauréat de l'appel à projet Groupement QVT lancé par le CNRS

En juillet 2022, au niveau national, 4 projets ont été retenus. L'obtention de ce label permet de poursuivre la démarche Campus vert, initiée en 2018.
Bravo aux agents mobilisé(e)s !

Ecopâturage

Le projet d’écopâturage pour la gestion des espaces verts, qui s’inscrit dans la démarche campus vert, déclinant déjà plusieurs actions ciblées sur la thématique du développement durable et étroitement associées à la qualité de vie au travail des agents du campus de Cronenbourg, débute avec l’arrivée de 5 moutons sur le campus de Cronenbourg jeudi 28 avril 2022. Leur suivi est assuré par un prestataire extérieur, La Bêle équipe.
Cette démarche présente de nombreux bénéfices : absence de déchets verts, pas (peu) de bruit, amélioration du bilan carbone de la gestion des espaces verts, création de lien social, aide à la lutte contre les espèces exotiques envahissantes, préservation et retour de la biodiversité faunistique et floristique…

Plantation d'un verger

Installation d’un champ de 30 arbres fruitiers à destination des personnels du campus. Il s’agit d’espèces locales de pommiers, poiriers, cerisiers, mirabelliers, pruniers Reine Claude et noyers.

Implantation de ruches

Une convention a été signée entre l’association Apiterre et la délégation Alsace du CNRS pour l’installation de 3 ruches.
Le but premier n’est pas de produire du miel, mais de participer à la renaturation des abeilles afin de retrouver des colonies plus résistantes et autonomes.

Prairie fleurie

L’objectif d’une prairie fleurie à l’emplacement de l’ancien réacteur nucléaire, réalisée en 2021 (en gestion différenciée, 1 tonte/an), n’est pas un fleurissement spectaculaire, mais s’inscrit dans une démarche d’actions en faveur de la biodiversité, à savoir le retour de la végétation spontanée de fleurs rustiques et locales pour les pollinisateurs, abri pour la faune...
L’entretien des espaces verts du campus de Cronenbourg est réalisé sans aucune utilisation de pesticides.

Démarches expérimentales

Le campus de Cronenbourg est ouvert à la recherche pour étudier la biodiversité végétale et animale :

  • Projet EVOLVILLE : étude de l’adaptation des plantes aux conditions urbaines.
    Laboratoire image, ville, environnement (LIVE | CNRS Unistra)
  • Projet "Nichoirs" : étude de la biodiversité animale sur le site pour connaître la pertinence d’installer des nichoirs.
    Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC | CNRS Unistra)
© O. Fély