Centre National de la Recherche Scientifique Page d'accueil
Accueil > Actualités scientifiques 2018
Extranet du CNRS Alsace
Le CNRS Annuaires Mots-clés CNRS Autres sites

Actualités scientifiques 2018

Toutes les actualités scientifiques de la délégation Alsace parues dans la lettre En direct des labos, mais aussi les communiqués de presse nationaux et régionaux, ainsi que les prix et distinctions et les grands événements régionaux.

16/05/2018

Pleins feux sur les cristaux moléculaires pour l'électronique organique

© P.SamoriDes chercheurs de l'Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra), sous la direction de Paolo Samori, ont mis au point une nouvelle technique de fabrication douce permettant de réaliser des composants électroniques organiques flexibles et performants à partir de cristaux moléculaires. Ces travaux sont parus le 10 mai 2018 dans la revue Journal of the American Chemical Society. Cette revue scientifique hebdomadaire, à comité de lecture de premier plan, publie des articles scientifiques dans tous les domaines de la chimie depuis 1879.

Voir le communiqué de presse (PDF)

16/05/2018

Des procédés de nanotechnologies plus écologiques grâce au chitosane

© INLSi la lithographie s'est imposée pour façonner des substrats jusqu’aux échelles nanométriques, ses procédés sont plus ou moins respectueux de l'environnement. Avec GreenLitho, des chercheurs de l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA), de l'Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, et de l’Institut lumière matière, remplacent ces produits par de l’eau et du chitosane, un biopolymère issu de déchets agroalimentaires. Ces travaux sont publiés dans la revue SPIE Proceedings.

En savoir plus

09/05/2018

Paolo Samori lauréat du prix Surfaces et interfaces de la Société royale de chimie

Paolo SamoriLa Royal Society of Chemistry a décerné le prix Surfaces et interfaces à Paolo Samori, directeur de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra). Ce prix récompense sa contribution majeure dans le domaines des surfaces et interfaces nanostructurées, où il a mis en oeuvre des approches supramoléculaires afin de réaliser des dispositifs destinés à l'électronique de demain. Paolo Samori est également médaille d'argent du CNRS.

Voir le communiqué de presse (PDF)

03/05/2018

Domestication, diversité et évolution à la lumière de 1011 génomes de levure

© E.RottingerDans le cadre d'un projet du programme France Génomique, auquel participe le laboratoire Génétique moléculaire, génomique et microbiologie (GMGM, CNRS/Unistra), des chercheurs ont généré une carte génétique très détaillée chez la levure Saccharomyces cerevisiae. Le séquençage complet de 1011 isolats naturels ainsi que leur caractérisation phénotypique a permis d'avoir l’une des meilleures compréhensions de la diversité génétique et phénotypes chez un organisme modèle eucaryote. Cette étude a été publiée le 11 avril 2018 dans la revue Nature.

En savoir plus

02/05/2018

Le CO2 à l'origine de la vie ?

© J.MoranUne simple réaction entre le dioxyde de carbone (CO2) et divers métaux dans de l’eau salée donne une nouvelle piste pour comprendre l’origine de biomolécules, et donc de la vie, sur Terre. Cette réaction pourrait expliquer comment certains organismes primitifs créaient les molécules nécessaires à leur survie à partir de CO2 avant l'apparition des protéines. Cette découverte d’une équipe de l'Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaire (ISIS, CNRS/Unistra) est parue dans Nature Ecology & Evolution. Une petite révolution en chimie prébiotique !

En savoir plus

26/04/2018

Gaia, notre galaxie cartographiée

© CNRS ImagesLa mission européenne Gaia, à laquelle collabore le Centre de données astronomiques de Strasbourg (CDS) de  l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra), vient de mettre en ligne "Gaia DR2", son deuxième catalogue stellaire de référence, issu de l’immense masse de données collectées par le satellite mis sur orbite en 2013. Ce catalogue de notre Galaxie constitue un trésor inestimable de paramètres astronomiques pour près de 1,7 milliards d'étoiles.
Le CDS dispose de plusieurs atouts pour les astronomes : Gaia DR2 est intégré à sa base VizieR, qui contient déjà 17 000 catalogues; il offre également un service d'identification croisée de catalogues, c'est-à-dire que ce service permet de combiner les objets présents dans deux catalogues différents, ceci en un laps de temps assez court; VizieR permet par ailleurs la visualisation du demi-million de courbes de lumières pour les étoiles variables présentes dans Gaia DR2; enfin le CDS propose des produits additionnels à partir de Gaia DR2, reposant sur la technologie HiPS (Hierarchical Progressive Survey), développée à Strasbourg.
Dans la vidéo de CNRS Images, découvrez pourquoi les précisions apportées sur les étoiles de la Voie Lactée constituent un enjeu majeur pour l’astronomie.

Voir le communiqué de presse (PDF)

Voir la vidéo de CNRS Images

10/04/2018

Transfert d'énergie et de charges à l'interface de deux cristaux bidimensionnels

© S.BerciaudDes physiciens de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/unistra) ont décrit les transferts d'électrons et d'excitons à l'interface entre un semi-conducteur bidimensionnel et d'une couche de graphène. La compréhension de ces processus est indispensable à la mise au point de nouveaux dispositifs optoélectroniques et optospintroniques.

En savoir plus

09/04/2018

Des polymères mimant la peau des caméléons

© D.A.Ivanov et S.S.SheikoLes tissus biologiques ont des propriétés mécaniques complexes, difficiles à reproduire avec des matériaux de synthèse. Une équipe internationale a réussi à produire un matériau synthétique biocompatible qui se comporte comme les tissus biologiques et change de couleur en se déformant, comme la peau des caméléons. Ces résultats, auxquels ont contribué des chercheurs de l'Institut de sciences des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA) et de l'ESRF, le Synchrotron européen, avec des collègues des universités américaines de Caroline du Nord et d'Akron, sont publiés le 30 mars 2018 dans la revue Science. Ils augurent de matériaux inédits pour des dispositifs biomédicaux.

En savoir plus

05/04/2018

L'institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg fête ses 30 ans !

IPCMS © CNRS/P.DisdierL'IPCMS (CNRS/Unistra) a fêté ses 30 ans le mercredi 4 avril 2018. Créé fin 1987 de la synergie de cinq laboratoires ou équipes de recherches en physique et chimie de la matière condensée, l’IPCMS est aujourd’hui un centre de recherche et de formation d’importance nationale et internationale dans le domaine des matériaux et des nanosciences.
Dirigé par Pierre Rabu depuis janvier 2018, le caractère multidisciplinaire de l’IPCMS s’exprime au travers d’activités transverses telles que la chimie et la physique des matériaux magnétoélectroniques et multiferroïques, les matériaux et interfaces hybrides pour la spintronique, les biomatériaux et matériaux pour la santé.

Voir le communiqué de presse (PDF)

Galerie photos (PDF)

Voir le reportage d'Alsace20

Voir le reportage de l'Unistra

04/04/2018

Retour des protons au LHC

© L.BernetC’est reparti pour le Grand collisionneur de hadrons ! Le 30 mars à 12h17, des protons ont circulé pour la première fois en 2018 dans la grande boucle de 27 kilomètres. Le plus puissant accélérateur de particules du monde entame sa septième année de prise de données et sa quatrième à l’énergie de collision de 13 TeV. L'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra), à Strasbourg, participe aux différentes expériences menées grâce aux accélérateurs du CERN.

En savoir plus

04/04/2018

Quand les galaxies s'illuminent...

© D.AubertPour la première fois, une équipe de l’Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra) a prédit l’instant auquel les galaxies qui nous entourent ont été illuminées par les toutes premières générations d'étoiles, dans l'Univers très jeune. Cette lumière a été créée au sein des premières galaxies, il y a plus de 13 milliards d'années. Cette illumination ne fut pas instantanée car la lumière a dû se frayer un chemin dans un cosmos alors opaque et froid, en arrachant les électrons de la quasi-totalité des atomes présents dans notre Univers et le rendant ainsi totalement transparent.

En savoir plus

04/04/2018

Un appareillage décrypte l'attraction à longue portée de surfaces hydrophobes

Des chercheurs de l'Institut Charles Sadron (ICS, CNRS/Unistra) et de SOLEIL ont mis au point un appareillage innovant qui leur a permis d'expliquer l'attraction à longue portée entre des surfaces macroscopiques hydrophobes. Ces travaux, publiés dans Physical Review Letters, ouvrent des possibilités d'étude dans de nombreux domaines de la physique (matériaux, revêtements, énergie...) et de la biologie (interactions spécifiques, transport de médicaments, cosmétique...).

En savoir plus

28/03/2018

Ma thèse en 180 secondes :
les lauréats de la finale Alsace 2018

MT180 lauréats 2018

De gauche à droite : Florian Kletty, Clarisse Quignon et Santiago Salazar Botero
(photo © CNRS/Nicolas Busser)

La finale régionale de cette édition 2018 s'est déroulée le jeudi 22 mars, tandis que la cérémonie de remise des prix a eu lieu mardi 27 mars 2018.

En savoir plus

22/03/2018

La production haute-fidélité d'ARNdb : vers une utilisation en protection des cultures ?

IBMPAfin de se protéger des agents pathogènes qui menacent les plantes cultivées et la sécurité alimentaire, les agriculteurs utilisent des pesticides chimiques qui présentent des risques potentiels pour la santé et l'environnement. De nouvelles stratégies de protection des cultures consistent en l'application externe d'ARN double brin (ARNdb) pour déclencher l'interférence ARN (ARNi) et les mécanismes de défense des plantes. Pour mettre en œuvre cette technologie à grande échelle, des chercheurs de de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS) et de l'Université d'Helsinki en Finlande ont développé, dans les bactéries, un système de synthèse d'ARNdb très efficace et précis. Cette étude a été publiée le 26 février 2018 dans la revue Plant Biotechnology Journal.

En savoir plus

19/03/2018

Vivre ensemble ou comment les plantes se rétablissent d'une maladie virale

IBMPLes maladies virales provoquent de graves dommages aux plantes cultivées entraînant des pertes de récolte. Cependant, dans certains cas, les plantes malades peuvent se rétablir et poursuivre un développement normal. Paradoxalement, les feuilles saines contiennent des virus toujours actifs. Le rétablissement de la plante infectée ne peut donc s'expliquer que par l'atteinte d'un état de tolérance dans lequel plante et virus peuvent coexister sans causer de maladie. En utilisant Arabidopsis thaliana comme modèle, des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS) et de l'Université de Bâle ont identifié les gènes et les mécanismes impliqués dans ce phénomène de rétablissement. La compréhension de ce processus pourrait avoir des implications très importantes en agronomie. Cette étude est publiée le 01 mars 2018 dans la revue Nature Plants.

En savoir plus

15/03/2018

Médailles du CNRS 2018 en Alsace : 4 lauréats

Talents 2018Toutes nos félicitations aux récipiendaires !
Médailles d'argent : Bruno Klaholz, directeur de recherche à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Unistra) et déjà médaille de bronze du CNRS en 2008, et Jean-François Lutz, directeur de recherche à l'Institut Charles Sadron (ICS, CNRS),
Médaille de bronze : Christine Carapito, chargée de recherche à l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra),
Médaille de cristal : Christine Hu, ingénieur de recherche hors classe à l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra).

Voir le communiqué de presse

13/03/2018

Une piste innovante pour combattre la douleur chronique

© D.RognanLa douleur neuropathique est une maladie chronique qui affecte 7 à 10 % de la population française et pour laquelle aucun traitement n'est efficace. Des chercheurs du Laboratoire d'innovation thérapeutique (LIT, CNRS/Unistra) et de l'Institut des neurosciences de Montpellier (Inserm/Université de Montpellier) ont mis en évidence le mécanisme responsable de l'installation et du maintien de la douleur. Grâce à leur découverte, ils ont mis au point un prototype de traitement innovant qui montre, sur des modèles animaux, un effet thérapeutique immédiat et durable sur les symptômes douloureux. Cette étude est publiée le 12 mars 2018 dans Nature Communications.

Voir le communiqué de presse

28/02/2018

Le cortex cingulaire antérieur, entre douleur et dépression

© Y.Yalcin ChristmannLorsqu'elle devient chronique, une douleur peut conduire à la dépression. Une collaboration internationale menée par la chercheuse Ipek Yalcin Christmann, de l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI, CNRS), a permis de caractériser dans un modèle animal le développement de ces troubles ainsi que le rôle-clé joué par une région du cerveau, le cortex cingulaire antérieur. Les chercheurs montrent qu'une hyperactivité de cette région corticale est essentielle à l'apparition des troubles de l'humeur, dont l'évolution au cours du temps diffère de celle des aspects sensoriels de la douleur. Ces travaux ont été publiés le 20 février 2018 dans The Journal of Neuroscience.

En savoir plus

27/02/2018

Les manchots royaux bientôt sur le chemin de l'exil

© C.Le Bohec (CNRS/IPEV/CSM)Une des premières réponses adaptatives sur le court terme des espèces aux changements rapides de leur environnement est de changer d'habitat et donc de changer leur répartition sur la planète. Cependant, une étude menée sur le manchot royal par les chercheurs Céline Le Bohec et Robin Cristofari, de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) et du Centre scientifique de Monaco, et publiée dans Nature Climate Change, révèle que cette capacité des espèces à émigrer et s'établir dans de nouveaux habitats est intimement liée à la fragmentation de leurs écosystèmes, fragmentation qui peut être d'origine naturelle ou anthropique.

En savoir plus

21/02/2018

Semer plusieurs cultures est bénéfique pour la biodiversité et favorise la reproduction du grand hamster

© F.KlettyUne étude menée par l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) sur 76 enclos protégés des prédateurs et semés de maïs, de blé ou d'un mixte de maïs, blé, tournesol et luzerne, révèle que la monoculture est défavorable au grand hamster, et réduit la diversité et l'abondance des invertébrés, dont certains indispensables au fonctionnement des sols et à la pollinisation. Ces résultats, publiés en février 2018 dans la revue scientifique Oecologia, renforcent les travaux menés par les agriculteurs en collaboration avec la CAA et l'ONCFS dans le cadre du projet LIFE+ Alister.

En savoir plus

16/02/2018

Un mécanisme de détection de la virulence microbienne chez la drosophile

© F.VeillardDes chercheurs strasbourgeois du laboratoire Modèles insectes de l'immunité innée (M3I, CNRS) et de l'Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (IPHC, CNRS/Unistra) ont mis en évidence un mécanisme original de reconnaissance des infections chez la mouche drosophile. Il permet de détecter l'activité des enzymes microbiennes responsables de la virulence, plutôt que des motifs moléculaires spécifiques des microorganismes, qui constituent des signaux de "non-soi". Ces résultats sont publiés le 15 février 2018 dans la revue Molecular Cell.

En savoir plus

15/02/2018

Une polymérisation en émulsion amorcée grâce à la lumière visible

© M.Lansalot, E.Lacôte, E.Bourgeat-LamiAdhésifs, revêtements, peintures : des polymères peuvent être produits en émulsion grâce à une réaction activée par la lumière visible. Des chercheurs de l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA), du laboratoire Chimie, catalyse, polymères et procédés (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/CPE Lyon), et du laboratoire Hydrazines et composés énergétiques polyazotés (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/CNES/ArianeGroup) viennent de le démontrer dans la revue Angewandte Chemie International Edition.

En savoir plus

13/02/2018

Frédéric Leroux élu à l'Académie européenne des sciences et des arts

© LIMAFrédéric Leroux, directeur du Laboratoire d'innovation moléculaires et applications (LIMA, CNRS/Unistra/UHA), a été élu membre de l'AESA, basée à Salzbourg (Autriche). L'Académie compte plusieurs spécialités : sciences humaines, médecine, arts, sciences naturelles, sciences sociales/droit/économie, sciences techniques/environnementales, religions mondiales et gourvernance d'entreprise et publique. Frédéric Leroux rejoint ainsi une société de chercheurs reconnus à l'échelle internatinale, au sein d'une institution ouverte aux plus grands hôpitaux universitaires, laboratoires et universités.

06/02/2018

L'origine des variations spatio-temporelles de la composition géochimique des eaux de sources du bassin versant du Strengbach décryptée

© LHyGeSUne équipe de chercheurs du Laboratoire d'hydrologie et de géochimie de Strasbourg (LHyGeS, CNRS/Unistra) et du BRGM a pu expliquer, à l'aide d'une modélisation et de 30 ans de données hydrogéochimiques, l'origine des variations spatio-temporelles de la composition géochimique des eaux de sources du bassin versant du Strengbach. Ce travail très original a permis de décrypter la nature des processus d'altération actifs au sein du bassin versant ainsi que leurs sensibilités aux modifications environnementales. Il illustre également, s'il le fallait, l'importance des suivis environnementaux pluri-décennaux pour comprendre les mécanismes fins qui régissent la réponse des surfaces continentales aux forçages externes (climatiques, anthropiques...).

En savoir plus

06/02/2018

Le cannibalisme galactique généralisé du Quintette de Stephan scruté par le CFHT

© CFHT/Coelum, Jean-Charles Cuillandre (CFHT/CEA Saclay/Obs. de Paris) & Giovanni Anselmi (Coelum)Une image multi-couleur extrêmement profonde du Télescope Canada-France-Hawaii (CFHT) apporte une nouvelle lumière sur la manière dont s'est formé ce célèbre groupe de 5 galaxies en cours de collision. Elle révèle des structures qui avaient jusqu'à présent échappé aux observateurs, en particulier la présence d'un halo rouge très étendu, constitué de vieilles étoiles, et centré sur une galaxie elliptique, NGC 7317, dont le rôle dans la dynamique de la collision avait été totalement ignoré dans les études précédentes. Ces résultats viennent d'être publiés dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society par une équipe de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra), du département d'astrophysique du CEA et de l'Observatoire de Lund (Suède).

En savoir plus

Voir l'article de l'Unistra

06/02/2018

Des polymères en état d'ébriété… contrôlée

© C.MarquesDes scientifiques de l'Institut Charles Sadron (ICS, CNRS) à Strasbourg et de l'Institut Max Planck de recherche sur les polymères à Mayence ont dévoilé les raisons pour lesquelles des polymères insolubles dans l'eau ou dans l'alcool peuvent néanmoins être solubilisés dans des mélanges eau-alcool. Publiés dans la revue Nature Communications, ces travaux ouvrent la voie vers des polymères intelligents.

En savoir plus

06/02/2018

Maladie d'Alzheimer : le précurseur amyloïde décrypté

© ACSUne équipe de l'Institut de chimie de Strasbourg (CNRS/Unistra) a caractérisé la structure d'un domaine de la protéine précurseur de l'amyloïde impliqué dans la maladie d'Alzheimer. Ces travaux sont parus dans ACS Omega.

En savoir plus

25/01/2018

Etudier le noyau atomique du cuivre, pour mieux comprendre le nickel

© DRDeux nouvelles études menées par des équipes internationales où sont impliqués l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra), l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO, CNRS/Université Paris-Sud), le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM, CNRS/Université Paris-Sud), indiquent que le nickel-78 est probablement un noyau doublement magique. Cette découverte éclaire notre connaissance de la structure de ce noyau très riche en neutrons intervenant notamment dans la nucléosynthèse stellaire.

En savoir plus

25/01/2018

Réaliser un interrupteur avec un motif de boîtes quantiques à la surface du silicium

© DRConcevoir à l'échelle atomique des dispositifs quantiques dont on contrôle les propriétés est un enjeu important des nanosciences. A partir d'une surface de silicium hydrogénée, des chercheurs du CNRS, notamment de l'Institut de sciences des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA), ont façonné un dispositif de boîtes quantiques et, à l’aide de simulations numériques, ont pu comprendre et analyser les couplages entre ces boîtes qui sont à l’origine des propriétés du dispositif.

En savoir plus

25/01/2018

De nouvelles molécules fluorées pour l'agrochimie et la chimie pharmaceutique

© F.LerouxLes principes actifs contenant des composés organiques fluorés (pesticides, antibiotiques, antidépresseurs...) sont au coeur d'une intense compétition. En effet, ils jouent un rôle clé dans la réponse aux besoins croissants en santé humaine et en protection des cultures (insecticides, herbicides), avec respectivement plus du tiers et de la moitié des molécules actives mises sur le marché comportant au moins un atome de fluor. Malgré les nombreuses recherches menées pour accéder à de nouvelles molécules fluorées, la mise au point de méthodes efficaces, robustes à grande échelle et économiquement acceptables reste un défi. Défi relevé par le Laboratoire d’innovation moléculaire et applications (LIMA, CNRS/Unistra/UHA).

En savoir plus

25/01/2018

Le mécanisme moléculaire responsable du développement de la maladie de Charcot dévoilé

© F.MartinDes chercheurs du laboratoire Architecture et réactivité de l'ARN (ARN, CNRS), en collaboration avec des chercheurs de l'université Harvard (USA), ont élucidé les mécanismes moléculaires qui gouvernent la synthèse aberrante de longues chaines de polydipeptides dans les cerveaux de patients atteints de Sclérose Latérale Amyotrophique, ou maladie de Charcot. Ces résultats ont été publiés dans la revue Nature Communications.

En savoir plus

23/01/2018

Un nouvel éclairage pour les LED inspiré des machines moléculaires

© JF.NierengartenCertains complexes de cuivre ont joué un rôle majeur dans le développement de molécules entrelacées pour l'élaboration de machines moléculaires, les caténanes, les rotaxanes et les noeuds. Une recherche pour laquelle Jean-Pierre Sauvage notamment a reçu le Prix Nobel 2016. Mais quelles pourraient être les applications de ces fameuses molécules ? Dans une publication récente dans la revue Journal of the American Chemical Society, des chercheurs de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra), du Laboratoire de Chimie des matériaux moléculaires et du Laboratoire de chimie de coordination du CNRS lancent une piste. Les complexes de cuivre pourraient être exploités pour préparer des matériaux luminescents indispensables pour concevoir des diodes électroluminescentes (LED) performantes.

En savoir plus

18/01/2018

Etudier le noyau atomique du cuivre, pour mieux comprendre le nickel

© DRDeux nouvelles études menées par des équipes internationales où sont impliqués l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra), l’Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO, CNRS/Université Paris-Sud) et le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM, CNRS/Université Paris-Sud), indiquent que le nickel-78 est probablement un noyau doublement magique. Cette découverte éclaire notre connaissance de la structure de ce noyau très riche en neutrons intervenant notamment dans la nucléosynthèse stellaire.

En savoir plus

08/01/2018

Des aimants liquides

© A.BoudalisDes chercheurs de l'Institut de chimie de Strasbourg (CNRS/Unistra) et de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra) viennent de mettre au point des matériaux magnétiques liquides, et donc purs, à basse température (70°C). Les propriétés ferro- et antiferromagnétiques sont observées dans les solides et jusqu'à présent, seules des solutions ou des suspensions présentant des propriétés magnétiques diluées avaient été préparées. Ces sels, à bas point de fusion, allient les propriétés des liquides ioniques à celle des complexes moléculaires ferro- ou antiferromagnétiques. Cette première fait l'objet d’une parution dans le Dalton Transactions.

En savoir plus