Centre National de la Recherche Scientifique Page d'accueil
Accueil > Actualités scientifiques 2020
Extranet du CNRS Alsace
Le CNRS Annuaires Mots-clés CNRS Autres sites

Actualités scientifiques 2020

Toutes les actualités scientifiques de la délégation Alsace parues dans la lettre En direct des labos, mais aussi les communiqués de presse nationaux et régionaux, ainsi que les prix et distinctions et les grands événements régionaux.

07/09/20

De nouvelles populations de trous noirs révélées par les ondes gravitationnelles

© N. Fischer, H. Pfeiffer, A. Buonanno (Max Planck Institute for Gravitational Physics), Simulating eXtreme Spacetimes (SXS) CollaborationC'est la plus grosse prise à ce jour au tableau de chasse des détecteurs d'ondes gravitationnelles Ligo et Virgo : un trou noir ayant la masse de 142 soleils, issu de la fusion de deux trous noirs de 85 et 65 fois la masse du Soleil. Le trou noir final est le plus lourd jamais observé avec les ondes gravitationnelles et il pourrait donner des indications sur la formation des trous noirs supermassifs qui siègent au centre de certaines galaxies. La masse d'un des trous noirs ayant fusionné, celui de 85 fois la masse du Soleil, fournit des éléments qui pourraient améliorer notre compréhension des ultimes étapes de l'évolution des étoiles massives. La découverte, à laquelle ont contribué plusieurs équipes du CNRS au sein de la collaboration Virgo, est publiée le 2 septembre 2020 dans les revues Physical Review Letters et Astrophysical Journal Letters.

En savoir plus

02/09/20

Les hormones thyroïdiennes au coeur de l'intégration des saisons par le cerveau

© C. Quignon, V. SimonneauxLes fonctions biologiques saisonnières sont synchronisées avec l'environnement par les variations photopériodiques de la sécrétion nocturne de mélatonine. Cependant, les mécanismes impliqués dans l'intégration de ce message ne sont pas encore bien caractérisés. L'étude, publiée dans la revue FASEB journal, démontre que la mélatonine agit via des récepteurs TR Alpha aux hormones thyroïdiennes pour réguler l’expression du RFRP3, un neuropeptide essentiel pour synchroniser la reproduction saisonnière.

En savoir plus

02/09/20

Exposition aux phtalates et démence : existe-t-il un lien ?

© D. HeintzDans la pathogenèse des maladies neurodégénératives, l'intervention de facteurs environnementaux est de plus en plus envisagée. Ces travaux, parus dans la revue Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry, mettent en évidence des taux élevés d'un phtalate (DEHP) dans le liquide céphalo-rachidien des patients atteints de maladie à Corps de Lewy (MCL), seconde cause de démence neurodégénérative. Ces résultats interrogent sur le rôle éventuel dans la pathogénèse de la MCL de ce plastifiant omniprésent.

En savoir plus

31/08/20

Les animaux aussi font de la distanciation sociale pour éviter d'être malades

© Kyoto University, A. MacIntoshLe chercheur Cédric Sueur (IPHC | CNRS Unistra) avec Valéria Romano (Universidad de Alicante) et Andrew MacIntosh (Université de Kyoto) abordent, dans la revue Trends in Ecology and Evolution, les mécanismes comportementaux des animaux sociaux leur permettant d'éviter les épidémies tout en maintenant un système de communication efficace. Leurs travaux portent sur les processus évolutifs qui auraient ainsi façonné notre réseau et notre comportement social.

En savoir plus

31/08/20

Alcool et ecstasy : un cocktail détonant

© J-C CasselL'ecstasy est souvent associée à l'alcool. Quand cette association est testée chez le rat, l'alcool potentialise les effets psychostimulants de l'ecstasy, ce qui se traduit par une locomotion plus importante qu'avec l'ecstasy seule. Une partie du mécanisme pharmacologique de cette potentialisation a été décryptée : en présence d'ecstasy, l'alcool contribue à suractiver le striatum ventral, ce qui implique la dopamine, un récepteur de cette dernière (D1), et un récepteur du glutamate (NMDA). Ces résultats sont publiés dans la revue Addiction Biology.

En savoir plus

24/08/20

Une GFP fragmentée bi-génomique pour étudier les protéines multi-localisées

© H. BeckerLes scientifiques ont créé une souche de levure exprimant une GFP (Green Fluorescent Protein) fragmentée bi-génomique (codée par les génomes nucléaire et mitochondrial) permettant de rendre fluorescente uniquement la fraction mitochondriale de protéines se localisant simultanément dans la mitochondrie et dans un autre compartiment cellulaire. Ces résultats sont publiés dans la revue Elife.

En savoir plus

29/07/20

Le contact tactile favorise les interactions sociales via l'ocytocine

© A. Charlet, V. GrinevichUne étude internationale, à laquelle ont participé des chercheurs de l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI | CNRS) vient de démontrer pour la première fois par quel biais l'ocytocine, neuropeptide synthétisé au sein de l'hypothalamus, facilite les interactions sociales : un contact physique active des neurones parvocellulaires de cette zone cérébrale, qui coordonnent la sécrétion d'ocytocine pour promouvoir les comportements prosociaux. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Neuroscience.

En savoir plus

23/07/20

Covid-19 : le bruit sismique lié aux activités humaines s'est mis sur pause ce printemps

© T. Lecoq et al. ScienceSurprise pour un groupe de 76 sismologues internationaux, parmi lesquels des scientifiques français du CNRS, de l'IPGP, de l'Université de Paris, de l'Université de Strasbourg et de l'IRD : les mesures de confinement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont entraîné dans le monde entier, une réduction de 50 pour cent du bruit sismique lié aux activités humaines entre janvier et juin 2020. Les sismologues ont été étonnés par l'amplitude de cette diminution, et ont ainsi pris conscience de l'impact, plus important qu'escompté jusqu'à présent, des activités humaines sur les sous-sols.

En savoir plus

23/07/20

Décrypter les signaux inscrits sur l'ARN du SARS-CoV-2

© F. MartinDe nombreux laboratoires du CNRS sont toujours mobilisés par des recherches sur le coronavirus SARS-CoV-2. A Strasbourg, le laboratoire Architecture et réactivité de l'ARN (ARN | CNRS) développe des projets centrés sur la biologie des acides ribonucléiques (ARN) impliqués dans les machineries de réplication génétique et de traduction. Le coronavirus SARS-CoV-2 étant constitué d'une macromolécule d'ARN, c’est en toute logique que le laboratoire utilise son savoir-faire pour conduire trois nouveaux projets de recherche fondamentale. Les chercheurs ont pour but d'identifier et de comprendre le fonctionnement de "signaux" présents sur l'ARN impliqués dans de multiples étapes de la réplication du virus, maillon de connaissance utile aux applications médicales.

Voir le communiqué de presse (PDF)

23/07/20

Le champ magnétique d'une galaxie spirale

© Y. SteinSi l'on conçoit difficilement des champs magnétiques s'étendant à l'échelle d'une galaxie comme notre Voie Lactée, une image obtenue récemment de la galaxie NGC 4217 devrait nous faire changer d'avis.

En savoir plus



16/07/20

Des nanoparticules pour le diagnostic et le traitement des cancers

SuperbrancheUn an après sa création, la start-up Superbranche, issue de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS | CNRS Unistra), démarre la production de ses nanoparticules dendritiques, qui faciliteront le diagnostic précoce et la thérapie ciblée des cancers.

En savoir plus

16/07/20

Hyperactivité dans la prise combinée d'alcool et d'ectasy, le mécanisme décrypté

© MRHyperthermie, extraversion accrue, sensation de bien-être et énergie débordante... l'ecstasy dont le principe actif est la 3,4-méthylènedioxymétamphétamine (MDMA) est une molécule dérivée de l'amphétamine aux multiples effets. Des chercheurs du Laboratoire de neurosciences cognitives et adaptatives (LNCA | CNRS Unistra) ont décrypté une partie du mécanisme impliqué dans l'accentuation par l'alcool des effets locomoteurs de la MDMA, qui, chez le rat, reflètent les effets psychostimulants de cette drogue..

En savoir plus

06/07/20

Une nouvelle voie de modification de l'ergostérol chez les champignons

© F. FischerDes scientifiques du laboratoire Génétique moléculaire, génomique, microbiologie (GMGM | CNRS Unistra) ont mis à jour une nouvelle voie de modification de l'ergostérol par ajout d'acide aminé chez les champignons supérieurs. La modification est ARN-dépendante, et permet la synthèse d'ergostéryl-aspartate, un type de stérol conjugué inconnu jusqu’alors. L'enzyme responsable est similaire à des enzymes bactériennes de modification de glycérolipides.

En savoir plus

02/07/20

Contenir et contrôler un liquide sans paroi

© P. DunneEn utilisant un champ de forces magnétiques, des chercheurs de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS | CNRS Unistra) et de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS | CNRS Unistra) ont réussi à emprisonner un liquide dans un autre, et à le manipuler. Cette méthode permet de supprimer les parois des circuits fluidiques utilisés en biologie et en chimie qui limitaient leur miniaturisation.

En savoir plus

01/07/20

Forteresses imprenables ou cibles mouvantes ?

© D. Kessler, E. GaquerelDeux théories formulées il y a un peu plus de 40 ans visent à décrire pourquoi les plantes produisent une telle diversité de métabolites et comment celle-ci leur permet de lutter contre les insectes. Une étude publiée dans la revue Science Advances combine des développements récents en métabolomique et la théorie de l'information pour tester les prédictions de ces deux théories (Optimal defense et Moving target) et ainsi mieux comprendre selon quelles stratégies les plantes font face à leurs ennemis naturels.

En savoir plus

25/06/20

Le rôle de la méthylation de l'ADN révélé à l'échelle du génome dans l'embryon de souris

© M. WeberLa méthylation de l'ADN, catalysée par les ADN methyltransférases (DNMTs), est une marque épigénétique très étudiée pour son rôle dans l'embryogenèse et la cancérogenèse. Les scientifiques ont utilisé pour la première fois des approches de cartographie à l'échelle du génome pour étudier le rôle des DNMTs dans la mise en place des profils de méthylation et la transcription du génome dans l'embryon de souris. Ces travaux, publiés dans la revue Nature communications, révèlent de nouvelles fonctions de la méthylation de l'ADN chez les mammifères.

En savoir plus

25/06/20

Plasmonique et photopolymérisation vivante : des outils pour modifier finement des nanoparticules métalliques

© F. Kameche, O. SopperaDifficiles à synthétiser et modifier avec précision, les nanoparticules hybrides proposent une large palette de propriétés pour des applications allant de la biodétection à la photonique. Des chercheurs de l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M |CNRS UHA), du L2n (CNRS Université de technologie de Troyes), de l'ICR (CNRS Aix Marseille Université), du NIMBE (CNRS CEA) et du SPEC (CNRS CEA) ont développé une méthode efficace et précise à l'échelle nanométrique pour leur donner de nouvelles propriétés, comme les rendre hydrophobes. Pour cela, les chimistes passent par deux étapes successives de polymérisation par la lumière, rendant "vie" à des fonctions dormantes afin d'induire de nouvelles réactions à la surface.

En savoir plus

24/06/20

Matériaux 2D et chimie supramoléculaire : un nouveau prix pour Paolo Samori

© DRDirecteur de l’institut l'Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS | CNRS Unistra), Paolo Samori a été distingué par la Royal society of chemistry avec le prix binational franco-britannique, créé en partenariat avec la Société chimique de France, pour ses efforts en recherche internationale. Ses travaux visent à offrir de nouvelles propriétés aux nanomatériaux, afin d’en faire des composants, des dispositifs miniatures et des capteurs, avec des performances supérieures à l’état de l’art. Des recherches que Paolo Samori mène tout en insistant sur la formation et l’épanouissement des jeunes chercheurs.

En savoir plus

23/06/20

Première cartographie par fluorescence des récepteurs couplés aux protéines G

© L. KarpenkoAvec plus d'un tiers des médicaments actuellement sur le marché, les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) sont des cibles de choix pour la recherche médicale. Afin de simplifier et d'améliorer leur détection, des scientifiques du Laboratoire d'innovation thérapeutique (LIT | CNRS Unistra) et du Laboratoire de bioimagerie et pathologies (LBP | CNRS Unistra) ont breveté la toute première sonde moléculaire capable de les cartographier par fluorescence à l'échelle d'un animal vivant. Publiés dans la revue Chemical Science, ces travaux devraient faciliter les diagnostics et les études pharmaceutiques.

En savoir plus

16/06/20

Conectus et Optronis GmbH signent une licence exclusive mondiale

© ICube-OptronisLa SATT Conectus et la société allemande Optronis GmbH ont signé une licence exclusive pour l’exploitation mondiale de la technologie innovante Solid State Streak Camera, issue du laboratoire des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'imagerie, basé à Strasbourg (ICube | CNRS ENGEES INSA Unistra) . En découle la mise sur le marché d’une nouvelle caméra ultra-rapide, unique au monde, qui sera dédiée à la recherche et à l’industrie. Le premier modèle sera proposé aux chercheurs et ingénieurs à partir d’août 2020.

En savoir plus

09/06/20

La catalyse non linéaire hyperpositive : quand la nature amplifie la symétrie

© S. Bellemin-LaponnazCertaines molécules existent en deux variantes symétriques, mais non superposables : les énantiomères. Malgré ce que l'on pourrait penser, ces deux versions ne sont pas présentes en quantités égales dans la nature, sans que l'on sache ni où ni quand ce déséquilibre est apparu dans l'histoire de la vie. Des chercheurs de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS | CNRS Unistra) ont prouvé qu'avec des catalyseurs pourtant en nombre quasiment égal, on pouvait favoriser grandement la formation d'un énantiomère au détriment de son image miroir. Ce n'est pourtant pas le cas avec ce même catalyseur lorsqu'il ne contient qu'une variante symétrique. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Catalysis, montrent donc que la symétrie peut s'amplifier uniquement en l'absence d'un déséquilibre fort dans les catalyseurs.

En savoir plus

07/06/20

Quand la biologie structurale visualise comment un Nanobody neutralise un virus de plante !

© B.P.KlaholzLes scientifiques ont déterminé la structure atomique par cryo-microscopie électronique d’un complexe entre le Grapevine fanleaf virus (GFLV), un pathogène majeur de la vigne responsable de la maladie du court-noué et un fragment d'anticorps neutralisant de camélidés communément appelé Nanobody. La connaissance de cette structure permet de mieux comprendre la façon dont le Nanobody agit pour neutraliser le virus dans la plante et révèle le mécanisme de contournement impliquant des mutations en surface du virus. Ce travail est publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

En savoir plus

27/05/20

Equilibre entre dégradation et maturation pour la production des miRNA

IBMPSERRATE (SE) est une protéine multifonctionnelle impliquée dans la transcription, la maturation et l'exportation de différents types d'ARN. La perte de SE entraîne notamment une diminution de la production de miARN. Les scientifiques de l'Institu de biologie moléculaire des plantes (IBMP | CNRS) montrent que SE interagit avec NEXT, un complexe protéique régulant la dégradation des ARN par l'exosome dans le nucléoplasme. La suppression de la fonction NEXT chez les mutants se conduit à une accumulation accrue des précurseurs de miARN tout en rétablissant les niveaux de miARN mature. Cette étude, qui révèle l'équilibre dynamique entre dégradation des précurseurs de miARN et maturation des miARN, est publiée dans la revue.Nucleic Acids Research.

En savoir plus

25/05/20

7 000 ans d'histoire démographique en France

© Institut Jacques Monod La préhistoire de la France a été rythmée par deux vagues de migrations, la première durant le Néolithique, il y a environ 6 300 ans, et la deuxième pendant l'Age du bronze, il y a environ 4 200 ans. C'est ce que vient de montrer une équipe menée par des scientifiques de l’Institut Jacques Monod (CNRS Université de Paris), à laquelle est associé le laboratoire Archéologie et histoire en méditerranée et en Europe (Archimède | CNRS Unistra), dans une étude publiée dans PNAS le 25 mai.

En savoir plus

25/05/20

Remise en cause d'un dogme en biologie de la reproduction

© A-A. Chassot, N. GhyselinckLa méiose est un aspect essentiel de la reproduction sexuée. Il était admis depuis presque 15 ans que l'acide rétinoïque, une molécule synthétisée à partir de la vitamine A, induisait l'entrée en méiose des cellules germinales chez les mammifères. Dans deux articles conjoints publiés le 22 mai 2020 dans la revue Science Advances, des chercheurs de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC | CNRS Inserm Unistra) et de l'Institut de biologie Valrose (CNRS Inserm Université Côte d'Azur) et ont démontré, chez la souris, que la méiose démarre et se déroule normalement en absence d'acide rétinoïque, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de recherches en biologie de la reproduction.

En savoir plus

18/05/20

La fusion 12C + 12C dans les étoiles massives serait plus faible qu'attendu

© N. Busser L'équipe de l'expérience STELLA a publié le 11 mai dans Physical Review Letters de nouvelles mesures directes précises de section efficace de la réaction de fusion carbone + carbone à basse énergie (autour de 2,5 MeV). Ces mesures très attendues montrent un écart de près d'un ordre de grandeur avec les valeurs de référence utilisées par les astrophysiciens dans leurs modèles d'évolution des étoiles. L'Institut pluridisciplianire Hubert Curien (IPHC | CNRS Unistra) participe à l'expérience STELLA.

En savoir plus

12/05/20

Et si la synthèse de l'ADN se poursuivait durant la phase de séparation des chromosomes ? Démonstration avec des cellules de levure

© IGBMC Pour transmettre fidèlement l'information génétique, les cellules doivent répliquer l'ensemble de leur génome avant de se diviser. Il apparaît que dans la levure, la synthèse de certaines séquences d'ADN se termine après le début de la séparation des chromosomes. C'est ce que viennent de mettre en lumière l'équipe "biologie du développement et cellules souches" au sein de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC | CNRS Inserm Unistra). Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Communications datée du 8 mai 2020.

En savoir plus

12/05/20

Le graphène comme filtre optique intégré pour des semiconducteurs bidimensionnels

© E. Lorchat Contrôler l'émission lumineuse des semiconducteurs est un enjeu majeur pour leur intégration dans de futurs dispositifs optoélectroniques plus performants. Dans ce travail, des physiciens de l'Institut de physique et chimie de Strasbourg (IPCMS | CNRS Unistra) ont conçu de nouveaux systèmes luminescents bidimensionnels, qui, grâce à l'introduction d'une couche de graphène, émettent une raie unique et intense.

En savoir plus

30/04/20

Casser ou fluer ? Telle est la question !

© TomVD Comment se fait-il que certains matériaux rompent brutalement, quand d'autres se déforment doucement et de façon ductile ? Pourquoi un même matériau, porté à différentes températures, peut présenter ces deux comportements ? Si cette question est fondamentale pour nombre d'ingénieurs, c’est aussi un point important en sciences de la Terre : les séismes destructeurs sont souvent générés par la rupture de roches superficielles relativement froides de la croûte terrestre, plutôt que par celle de roches plus profondes, et donc plus chaudes et plus ductiles. Nous proposons ici une explication physique à ce phénomène.

En savoir plus

30/04/20

Les protéines de liaison à l’ADN, des régulateurs de la transcription des gènes, mais pas que !

© K Hammani Lorsque l'on évoque les fonctions des protéines de liaison à l’ADN, la régulation de la réplication du génome ou transcription des gènes viennent immédiatement à l’esprit. Des chercheurs ont démontré que chez la plante modèle Arabidopsis thaliana, une protéine de la famille des facteurs de transcription mTERF dénommée MDA1 régule la transcription de gènes dans les chloroplastes mais également la maturation post-transcriptionnelle de leurs ARN messagers par le biais d’une collaboration inattendue avec des protéines de liaison à l’ARN. Ce travail est publié dans la revue New Phytologist.

En savoir plus

28/04/20

IRM : le manganèse, nouvel agent de contraste mieux toléré par les patients

© A. Nonat Certains patients, parce qu'ils sont atteints de maladies rénales notamment, ne peuvent recevoir d'injection d'agent de contraste, pourtant très important pour un diagnostic précis, quand ils passent une IRM. En effet, cet examen reposait à ce jour exclusivement sur l'utilisation d'un agent de contraste, le gadolinium, déconseillé pour ce type de pathologies. Des scientifiques de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien à Strasbourg (IPHC, CNRS/Unistra), du Centre de biophysique moléculaire, de l'unité Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation à Orléans lui ont trouvé un double sans effet secondaire, le manganèse, grâce à la synthèse d’une molécule cage permettant de contenir cet élément chimique et d’en faire un agent de contraste très efficace pour le diagnostic. Ces travaux sont publiés dans Angewandte Chemie Int Ed.

En savoir plus

24/04/20

Quand la forme du noyau communique le stress chez les plantes !

© ME. Chabouté Les plantes ont développé de nombreuses stratégies pour s'adapter à leur environnement. Dans une étude interdisciplinaire publiée dans la revue Current Biology, des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS), entre autres, ont montré que le noyau de la cellule devient plus dense et plus rigide en réponse à la sécheresse. Cette réponse qui implique un régulateur de l'enveloppe nucléaire, conduit à une forte expression de gènes et confère à la plante une résistance au stress.

En savoir plus

09/04/20

Le ribosome mitochondrial de plante : un ribosome bactérien "augmenté"

© F. Waltz La traduction, ce processus essentiel qui décode l’ARN messager en protéine, est effectué par les ribosomes. Des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS), ont déterminé la structure à haute résolution des ribosomes des mitochondries de plante. Cette étude est publiée dans la revue Nature Plants.

En savoir plus

13/03/20

Treize populations de macrophages révélées par analyse sur cellule unique chez la drosophile

© P. Cattenoz, A. Giangrande Les macrophages jouent des rôles variés dans notre organisme, allant de la défense immunitaire au développement. Cette diversité de rôles suggère la présence de populations cellulaires distinctes, chacune dédiée à des fonctions spécifiques. Dans cet article publié dans la revue EMBO Journal, les scientifiques identifient, par des technologies de séquençage de dernière génération, treize populations distinctes de macrophages dans la drosophile.

En savoir plus

06/03/20

L'utilisation d'objets moléculaires magnétiques est-elle pour bientôt en spintronique ?

© A. BoudalisDes chercheurs de l'Institut de chimie de Strasbourg (CNRS/Unistra) et du laboratoire Jean Perrin (CNRS/Sorbonne Université) ont réussi à contrôler le spin d'une molécule magnétique avec des champs électriques pulsés. Ceci ouvre une possibilité pour l'utilisation en spintronique d'objets magnétiques moléculaires dont la fabrication est simple, peu coûteuse, que l'on peut déposer en surface pour élaborer des dispositifs et qui combinent propriétés magnétiques et propriétés optiques. Ces travaux sont publiés dans la revue Journal of the American Chemical Society, dont ils font la couverture.

En savoir plus

04/03/20

80 Prime : sept projets lauréats de l'INS2I en 2020

80 primeLe CNRS a récemment annoncé les lauréats de son appel à projets 80 Prime, mis en place à l'occasion de son quatre-vingtième anniversaire par la MITI (Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires), dont sept projets sélectionnés sont portés par des chercheuses et chercheurs issus du champ disciplinaire de l'INS2I, dont Pierre Collet, enseignant-chercheur au Laboratoire des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'imagerie (ICube, CNRS/Engees/INSA/Unistra), pour le projet MYO-xIA.

En savoir plus

18/02/20

Validation d’une nouvelle méthode pour étudier l'alimentation des mammifères préhistoriques

© N. BourgonDans une étude publiée en février 2020 dans la revue PNAS, des chercheurs du Laboratoire image, ville, environnement (LIVE, CNRS/Unistra), entre autres, ont validé une nouvelle méthode pour étudier l'alimentation des mammifères à l'époque préhistorique. En partant du rapport des isotopes Zinc-66 et Zinc-64 mesuré dans l'émail dentaire, cette méthode permet d'étudier les relations interspécifiques au sein des chaines alimentaires à partir des restes fossiles anciens (Pléistocène) ou retrouvés dans des zones tropicales.

En savoir plus

04/02/20

Structure atomique de SAGA et son rôle dans l'initiation de la transcription

© G. PapaiLe co-activateur SAGA est une machine moléculaire impliquée dans l'expression des gènes et la différentiation cellulaire. Composé de 19 protéines, SAGA fait le lien entre l'organisation du génome sous forme de chromatine, les voies de signalisation cellulaires et l'initiation de la transcription prélude à la synthèse d'ARN messager. La structure atomique de SAGA obtenue par cryo microscopie électronique illumine ces différentes fonctions et explique comment SAGA interagit avec la protéine TBP et régule son activité d'initiation de la transcription. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature.

En savoir plus

24/01/20

Une molécule à la pointe pour cartographier le magnétisme à l'échelle atomique

© IPCMSObserver et contrôler le magnétisme de surface à l'échelle atomique est un enjeu majeur dans la recherche d'un stockage magnétique de plus en plus performant. Grâce à une molécule magnétique greffée sur la pointe d'un microscope à effet tunnel, des physiciens de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra) ont mis au point une sonde versatile donnant accès à une double information sur le magnétisme à l'échelle atomique.

En savoir plus

08/01/20

Les 15 lauréats du programme de développement d’Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI) recherche-formation

© UnistraMichel Deneken, président de l’Université de Strasbourg, a annoncé mardi 7 janvier 2020 les 15 Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI) retenus à l'issue du comité de sélection, en présence d’Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, et de Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm. A travers la création des ITI, l’Université de Strasbourg, en partenariat avec le CNRS et l’Inserm, conforte une politique à long terme en soutien à l’interdisciplinarité et au renforcement du lien formation par la recherche.

En savoir plus

Revoir l'annonce des lauréats en vidéo

Galerie photos (PDF)