Centre National de la Recherche Scientifique Page d'accueil
Accueil > Actualités scientifiques 2019
Extranet du CNRS Alsace
Le CNRS Annuaires Mots-clés CNRS Autres sites

Actualités scientifiques 2019

Toutes les actualités scientifiques de la délégation Alsace parues dans la lettre En direct des labos, mais aussi les communiqués de presse nationaux et régionaux, ainsi que les prix et distinctions et les grands événements régionaux.

08/01/20

Les 15 lauréats du programme de développement d’Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI) recherche-formation

© UnistraMichel Deneken, président de l’Université de Strasbourg, a annoncé mardi 7 janvier 2020 les 15 Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI) retenus à l'issue du comité de sélection, en présence d’Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, et de Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm. A travers la création des ITI, l’Université de Strasbourg, en partenariat avec le CNRS et l’Inserm, conforte une politique à long terme en soutien à l’interdisciplinarité et au renforcement du lien formation par la recherche.

En savoir plus

Revoir l'annonce des lauréats en vidéo

Galerie photos (PDF)

18/12/2019

La face cachée des parfums floraux : éloigner les insectes et moduler le microbiome

© B. BoachonLes fleurs de la plante modèle Arabidopsis thaliana émettent peu de parfum. Elles convertissent les terpènes volatiles en dérivés oxygénés qui sont stockés dans les tissus pour éloigner les insectes florivores. Les chercheurs ont montré comment l'association et l’expression coordonnée de deux enzymes modulent l'émission de parfum, la production de dérivés terpéniques oxygénés, la visite des insectes et le microbiome floral. Ce travail a été publié dans la revue The Plant Cell.

En savoir plus

17/12/2019

Que deviennent les nanoparticules d'or dans les cellules ?

© A. Balfourier, laboratoire MSC (CNRS/université de Paris) et Ch. Péchoux-Longin (plateforme MIMA2, INRA)Les nanoparticules d'or, supposées inaltérables en milieu biologique, peuvent être dégradées au sein des cellules. Publiés dans PNAS le 16 décembre 2019, les travaux de chercheurs du CNRS, de l'université de Strasbourg (Institut de physique et chimie des métériaux de Strasbourg, IPCMS), de l'université de Paris, de Sorbonne université révèlent en effet la capacité des cellules à métaboliser l'or, qui n’est pourtant pas essentiel à leur fonctionnement. Cette étude ouvre la voie à une meilleure compréhension du cycle de vie des nanoparticules d'or dans l'organisme.

En savoir plus

Quand les racines parlent aux feuilles !

© P. AchardChez les végétaux, les racines et les feuilles communiquent pour assurer une croissance optimale de la plante en fonction des variations de l'environnement. Dans une étude publiée dans la revue Nature Plants, un consortium de chercheurs européens, notamment de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS), a découvert la nature d'un signal émis par les racines, qui adapte l'architecture des plantes aux changements de la température ambiante.

En savoir plus

11/12/2019

Etre femme dans le monde de la recherche en 2019. 80 points de vue

© CNRS photothèqueA l'occasion des 80 ans du CNRS, le projet vidéo Être femme dans le monde de la recherche en 2019 – 80 points de vue questionne la place des femmes en sciences. Outre les données disponibles grâce aux statistiques du bilan social du CNRS, que pense-t-on de la condition des femmes dans leur milieu professionnel ?

En savoir plus

09/12/2019

Récupérer les fluctuations thermiques pour générer de l'électricité ?

© DRDécouvert indirectement sur un dispositif expérimental de spintronique, des chercheurs de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra), entre autres, ont élaboré un nouveau concept permettant de récupérer de l'énergie à partir des fluctuations de la température ambiante.

En savoir plus

06/12/2019

De la matière noire dans les amas globulaires ?

© DRA partir des données récoltées par le satellite Gaia lancé par l'Agence spatiale européenne, une équipe d'astronomes de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra) a découvert que des étoiles à la périphérie de l'amas globulaire NGC 3201, situé à 16 000 années-lumière du soleil, présentent une dynamique inattendue en présence des objets observés. Ce phénomène pourrait être expliqué par la présence d'un halo de matière noire au sein de NGC 3201. Cette découverte pourrait ainsi constituer la première détection des effets gravitationnels de la matière noire au sein d'un amas globulaire.

En savoir plus

06/12/2019

La face cachée des parfums floraux : éloigner les insectes et moduler le microbiome

© B. BoachonLes fleurs de la plante modèle Arabidopsis thaliana émettent peu de parfum. Elles convertissent les terpènes volatiles en dérivés oxygénés qui sont stockés dans les tissus pour éloigner les insectes florivores. Des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS), entre autres, ont montré comment l'association et l'expression coordonnée de deux enzymes modulent l'émission de parfum, la production de dérivés terpéniques oxygénés, la visite des insectes et le microbiome floral. Ce travail a été publié dans la revue The Plant Cell.

En savoir plus

04/12/2019

Une nouvelle découverte archéologique majeure en Egypte par une équipe de chercheurs strasbourgeois

© DR L'équipe d'archéologues du laboratoire Archéologie et histoire ancienne : méditerranée - Europe (Archimède, CNRS/Unistra) vient de découvrir, près de Louxor en Egypte, trois nouveaux sarcophages égyptiens décorés, dont deux inscrits, remontant aux origines de la 18e dynastie. Leur mission se poursuit jusqu'au 15 décembre.

Voir le comuniqué de presse (PDF)

03/12/2019

Cartographier à l'échelle nano l’électroluminescence d'un semi-conducteur bidimensionnel

© ISMO (CNRS/Univ. Paris-Sud) Pour la première fois, des physiciens de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra), entre autres, ont sondé localement à l'échelle nanométrique les propriétés d'électroluminescence d'un semi-conducteur bidimensionnel, du diséléniure de molybdène MoSe2. Ces mesures leur ont permis d'identifier les mécanismes d'émission et l'influence des défauts.

En savoir plus

27/11/2019

Des cordes magnétiques géantes dans le halo d'une galaxie

© DR Une image de la "galaxie de la Baleine" (NGC 4631), obtenue avec le Karl G. Jansky Very Large Array (VLA) de la National Science Foundation, révèle les filaments du champ magnétique de la galaxie jaillissant au-dessus et en dessous du disque de la galaxie.

En savoir plus

27/11/2019

Augmentation significative du nombre de glissements de terrain en Alaska depuis le début des années 2000

© Marten Geertsema, Ministry of Forests, Lands, Natural Resource Operations and Rural Development (Canada) Une équipe franco-canadienne, dont l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS, CNRS/Unistra), a étudié les glissements de terrain, qui se sont produits en Alaska entre 1995 et 2017, à partir d'enregistrements sismologiques permettant de les détecter sur de grandes distances. Les chercheurs ont mis au point des algorithmes novateurs d’apprentissage machine pour analyser les chroniques de données enregistrées en continu par 243 sismographes déployées dans cette région du monde. Ils ont ainsi pu établir qu’en Alaska, le nombre de glissement de terrain est en constante augmentation depuis le début des années 2000, une augmentation qui pourrait être potentiellement corrélée à l'augmentation annuelle de la température moyenne.

En savoir plus

20/11/2019

Des scientifiques ont-ils détecté un mouton dans l'espace ?

© ESO/M. Kornmesser Des scientifiques ont étudié ce qui peut être le plus grand mouton de poussière du système solaire. Une étude par une équipe internationale de chercheurs a montré que le corps céleste 'Oumuamua, découvert en octobre 2017 pourrait être formé d'une agrégation de micrograins. Ainsi, il pourrait être l'objet le plus poreux jamais observé dans notre système solaire. Cette découverte fait l'objet d'une publication parue dans la revue Astrophysical Journal Letters.

En savoir plus

19/11/2019

Un contrôle sélectif de la réaction d'hydroformylation

© P. Wagner et al Connue depuis près d'un siècle, la réaction d'hydroformylation permet d'utiliser des gaz très simples comme l'hydrogène et le monoxyde de carbone pour convertir certains composés organiques en briques moléculaires à haute valeur ajoutée. Mais, lorsque cette réaction est appliquée à des alcynes, c'est le substrat sur lequel sont déposés ces alcynes qui contrôle la régiosélectivité de la réaction. Pour la première fois, des chercheurs du Laboratoire d'innovation moléculaire et applications (LIMA, CNRS/UHA/Unistra) et du Laboratoire d'innovation thérapeutique (LIT, CNRS/Unistra) ont contrôlé sélectivement l’une ou l’autre position de réaction en utilisant un bras moléculaire directeur qui peut être activé ou désactivé simplement en changeant un constituant du catalyseur utilisé (le ligand), conduisant ainsi à volonté au régioisomère désiré.

En savoir plus

13/11/2019

Un ARN régulateur du staphylocoque pour lutter contre le stress oxydatif

© K. Moreau, I. Caldelari Les ARN régulateurs sont des éléments essentiels pour l'adaptation des bactéries à leurs environnements. Une étude publiée dans la revue Nucleic Acids Research montre que la bactérie pathogène Staphylococcus aureus a acquis un ARN régulateur lui permettant d'optimiser sa réponse au stress oxydatif lors d'une carence en manganèse induite par les neutrophiles.

En savoir plus

08/11/2019

CENP-A danse en rosette pour former le centromère

© L. Andronov, B. KlaholzDans le cadre d'une collaboration multidisciplinaire, des chercheurs de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Unistra) ont visualisé par microscopie optique à super-résolution la structure d'un centromère humain en cours de formation durant la phase G1 du cycle cellulaire. Leurs travaux publiés dans la revue Nature Communications montrent les nucléosomes CENP-A individuels en train de s'organiser sous la forme d’une rosette autour de l'histone chaperone HJURP pour donner naissance au centromère humain, lieu dans la cellule où les chromosomes se regroupent et se préparent pour la division cellulaire. C'est la première fois que des nucléosomes individuels de CENP-A peuvent être directement visualisés par microscopie optique ouvrant ainsi la voie à une étude plus fine de la fonction et de la structure du centromère.

En savoir plus

30/10/2019

Les glissements de terrain produits lors d'un typhon dépendent des évènements de pluies extrêmes du passé

© ESAUne équipe franco-japonaise, dont des chercheurs de l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS, CNRS/Unistra), a étudié les milliers de glissements de terrain causés par le typhon Talas en 2011 au Japon. En utilisant les mesures de pluie obtenues depuis 26 ans par le réseau de radars météorologiques japonais, les chercheurs ont pu reconstituer une carte de pluie régionale, statistiquement représentative des évènements de pluies extrêmes définis comme ayant lieu seulement une fois tous les 10 ou 20 ans.

En savoir plus

29/10/2019

Un ARN régulateur du staphylocoque pour lutter contre le stress oxydatif

© K. Moreau, I. CaldelariLes ARN régulateurs sont des éléments essentiels pour l'adaptation des bactéries à leurs environnements. Une étude publiée dans la revue Nucleic Acids Research montre que la bactérie pathogène Staphylococcus aureus a acquis un ARN régulateur lui permettant d'optimiser sa réponse au stress oxydatif lors d'une carence en manganèse induite par les neutrophiles.

En savoir plus

25/10/2019

Un pas en avant dans la microscopie électronique ultrarapide : suivi nanoseconde d'une réaction chimique irréversible

© IPCMSGrâce à la microscopie électronique ultra-rapide, les scientifiques ont réussi à sonder la composition chimique et la structure à l'échelle nanométrique d'un échantillon à l'aide d'impulsions d'électrons nanosecondes uniques. Le suivi détaillé d'une réaction chimique irréversible en phase solide à des temps très courts devient alors possible, ce qui est réalisé ici pour la réduction d'un film d'oxyde de nickel nanocristallin.

En savoir plus

22/10/2019

Simuler le premier milliard d'années de l'Univers en quelques minutes grâce à l'intelligence artificielle

© J. ChardinPour la première fois, une équipe de l’Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra) a entraîné une intelligence artificielle à simuler la lumière des toutes premières galaxies de l'Univers. Dans un article à paraître dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, l'équipe a montré que l'utilisation de réseaux de neurones à convolution permet un apprentissage de la physique de l'interaction rayonnement-matière dans l'environnement.

En savoir plus

22/10/2019

Des squelettes de composés bioactifs produits simplement en cascade

© ACS Publications/Fang LiuTrès utiles dans de nombreux domaines, notamment pharmaceutiques et agroalimentaires, les molécules comportant un atome d'azote peuvent être produites en laboratoire. Des scientifiques du Laboratoire d’innovation moléculaire et applications (LIMA, CNRS/UHA/Unistra) ont développé une nouvelle stratégie de synthèse optimisée de ces molécules, grâce à une réaction en cascade à partir de molécules simples, peu onéreuses et de structures variées. Des résultats publiés dans la revue JACS.

En savoir plus

22/10/2019

P0, une protéine suicidaire sacrifiée par le virus !

© S. Michaeli, P. GenschikChez les plantes, l'interférence par ARN (ou RNAi) est l'un des mécanismes majeurs de défense contre les virus. Au coeur de cette machinerie, la protéine Argonaute1 (AGO1) est la cible de certaines protéines virales dites suppresseur de RNAi (VSR) comme la protéine P0 du Turnip Yellow Virus. Des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS) ont décrypté l'association de PO et d'AGO1 au reticulum endoplasmique et le mécanisme qui conduit à la dégradation spécifique d'AGO1 dans la vacuole. Cette étude est publiée dans la revue PNAS.

En savoir plus

14/10/2019

Matériaux poreux : capillarité persistante à l'échelle moléculaire

© I. DerocheDe par leur capacité à capter et piéger des molécules, les solides microporeux - dont les pores ont un diamètre de l’ordre du nanomètre - sont au coeur de nombreuses applications dans les domaines de la santé, de l’énergie et de l’environnement. Ils sont par exemple utilisés comme tamis moléculaires, échangeurs d'ions ou catalyseurs. A l’aide de simulations moléculaires et de mesures expérimentales, les scientifiques de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA/Unistra), entre autres, ont étudié le confinement de différents fluides dans des matériaux microporeux de type zéolithes, matériaux microporeux parmi les plus utilisés.

En savoir plus

11/09/2019

Deux nouveaux facteurs de dégradation des ARN identifiés chez Arabidopsis

© H. LangeLa dégradation des ARN est un mécanisme essentiel pour réguler l'expression des gènes. Cette étude, publiée dans la revue Nature Communications, révèle l'existence de deux nouveaux facteurs nécessaires à la dégradation des ARN messagers (ARNm) chez la plante modèle Arabidopsis thaliana. Ces deux protéines, nommées RST1 et RIPR, connectent l'exosome et le complexe Ski, deux acteurs clés de la dégradation des ARNm chez les eucaryotes.

En savoir plus

04/09/2019

Une structure de protéine ouvre la voie à la conception d'antibiotiques utilisant la stratégie du Cheval de Troie

© M. CeccarelliUne collaboration internationale a permis de décrire finement le mécanisme de transport du fer via un sidérophore (l'entérobactine) chez la bactérie Pseudomonas aeruginosa. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Communications, permettent aujourd'hui d'envisager la conception rationnelle de vecteurs mimant ce sidérophore afin d'adresser sélectivement des antibiotiques à ce pathogène hautement résistant.

En savoir plus

04/09/2019

Des messages secrets cachés dans des polymères photosensibles

© J-F. LutzDes scientifiques du CNRS et d'Aix-Marseille Université viennent de mettre en évidence l'intérêt de macromolécules sensibles à la lumière : exposées à la bonne longueur d'onde lumineuse, elles peuvent être transformées pour permettre de modifier, effacer ou décoder le message moléculaire qu'elles contiennent. Les résultats de ces recherches sont publiés le 4 septembre 2019 dans la revue Nature Communications.

En savoir plus

02/09/2019

Une hélicase à ARN, nouveau coupable dans la déficience intellectuelle

© M.BénardDans le cadre d'une collaboration internationale, les chercheurs viennent de mettre en lumière un nouveau gène impliqué dans la déficience intellectuelle. Ce gène code une hélicase à ARN de la famille des DEAD-box appelée DDX6. Ces résultats ont été publiés dans la revue The American Journal of Human Genetics.

En savoir plus

08/08/2019

La surveillance du génome chez les plantes : un nouveau motif dans Pol IV

© T.BlevinsEn plus des trois ARN polymérases présentes chez tous les eucaryotes, les plantes terrestres possèdent une quatrième polymérase (Pol IV) requise pour la surveillance du génome. Pol IV protège le génome en limitant les mutations délétères causées par les éléments transposables (TE) mais elle peut aussi contrôler les interactions plantes-pathogènes ou le développement des graines et l'induction florale. Des données génétiques, moléculaires et épigénomiques ont permis de découvrir un motif unique à Pol IV et nécessaire à cette "surveillance du génome". Ces travaux ont été publiés dans la revue Nucleic Acids Research.

En savoir plus

27/07/2019

Création d’un laboratoire commun de recherche pour renforcer les connaissances sur les matériaux des technologies de la transition énergétique

CarmenLe CNRS, l'ENS de Lyon, IFP Energies nouvelles (IFPEN), Sorbonne Université, l'Université Claude Bernard Lyon 1 et l'Université de Strasbourg mettent en commun leurs compétences et savoir-faire pour créer, pour une durée de cinq ans, un laboratoire commun de recherche (LCR), CARMEN, dans le domaine de la caractérisation des matériaux pour les énergies nouvelles. L'objectif est de renforcer les connaissances sur le transport moléculaire et/ou colloïdal dans des substrats poreux complexes et de développer de nouvelles méthodologies d’analyse fine de ces matériaux poreux afin d’accompagner le développement d’innovations pour la transition énergétique.

Voir le communiqué de presse

26/07/2019

Petits ARN et contrôle du cycle cellulaire chez les plantes

© P.GenschikLe contrôle des étapes du cycle cellulaire nécessite l'accumulation dynamique d'ARN et de protéines spécifiques. Chez les mammifères, une classe de petits ARN, les microARN (miARN), participe à ce contrôle et certains sont impliqués dans des maladies prolifératives comme le cancer. Le rôle des miARN dans le contrôle de la prolifération cellulaire au sein des méristèmes reste encore peu compris chez les plantes. Chez la plante modèle Arabidopsis thaliana, la déplétion d’AGO1, l'effecteur majeur des miARN, inhibe la division cellulaire. Une analyse globale des miRNAs et de leurs produits de clivage a permis de comprendre l'impact de cette voie de régulation dans l'expression des 13 000 gènes exprimés de manière différentielle au cours du cycle cellulaire chez les végétaux. Ces travaux ont été publiés dans la revue The Plant Cell.

En savoir plus

18/07/2019

L'expérience Stella met en lumière le phénomène de "suppression" de la fusion

© IPHCL'expérience Stella a mis à profit sa seconde campagne pour étudier le phénomène de "suppression" dans les réactions de fusion des étoiles impliquant des noyaux légers. Ce phénomène, récemment découvert pour les systèmes plus lourds pourrait avoir des implications très importantes pour la compréhension du cycle de vie des étoiles massives. La moisson est prometteuse.

En savoir plus

20/06/2019

Inauguration du tomographe à rayons X de l'Institut Charles Sadron

Tomographe à rayons X de l'ICS © CNRS/N.BusserFinancé dans le cadre du Contrat de Plan État-Région (projet Matériaux S3), l’Institut Charles Sadron (ICS, CNRS) se dote d’un tomographe à rayons X, équipement au bénéfice des unités de recherche de la Fédération Matériaux et Nanosciences d’Alsace, de la communauté scientifique du Grand Est et accessible aux industriels. Cet équipement a été inauguré mercredi 19 juin 2019.

Voir le dossier de presse (PDF)

Voir la galerie photos (PDF)

Voir le reportage d'Alsace20

29/05/19

Des nanomatériaux dendritiques pour le diagnostic précoce des cancers

SuperbrancheUne équipe de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra) développe depuis dix ans la synthèse de matériaux dendritiques. La start-up Superbranche, fondée par deux chercheuses, commercialise des nanoparticules dendritiques et magnétiques qui faciliteront le diagnostic précoce et la thérapie ciblée de cancers.

En savoir plus

16/05/19

Un engramme ocytocinergique pour apprendre et contrôler sa peur

INCI_Actu_CharletUne étude internationale vient de démontrer pour la première fois l’existence d’un engramme, trace biologique de la mémoire, constitué de neurones ocytocinergiques appartenant à une structure évolutivement ancienne, l’hypothalamus. Ces neurones projettent exclusivement à l’amygdale, une région fortement impliqué dans la régulation émotionnelle, afin de moduler les réactions de peur. Ces importants résultats sont portés par une équipe internationale animée et coordonnée par Alexandre Charlet de l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI, CNRS) et Valery Grinevich (Heidelberg, Allemagne). L’article est publié ce jeudi 16 mai 2019 dans la revue Neuron.

Voir le communiqué de presse (PDF)

En savoir plus

02/05/19

Un réseau précurseur de la biochimie du vivant identifié

© J.MoranPour progresser dans la compréhension de l'origine de la vie, des chercheurs de l'Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra) ont imaginé un réseau dynamique de réactions chimiques, proche de la biochimie actuelle du vivant. A partir de deux biomolécules "simples" dissoutes dans une eau riche en fer, et en seulement quelques heures, les chercheurs sont parvenus à un ensemble de nouvelles biomolécules, sans aucune activité enzymatique. Ces résultats, publiés dans la revue Nature, permettent de mieux appréhender la chimie prébiotique et son évolution vers la vie.

En savoir plus

29/04/19

La mécanochimie pour préparer des constituants de machines moléculaires

© Holler et al. 2019Les machines moléculaires peuvent être construites à partir d'entrelacs moléculaires comme des rotaxanes. Ces derniers restent néanmoins difficiles à préparer en solution. Des chercheurs du Laboratoire d'innovation moléculaire et applications (LIMA, CNRS/UHA/Unistra) ont exploité plutôt la mécanochimie, chimie sans solvant, pour préparer efficacement ces rotaxanes. Publié dans le numéro spécial "50 Years of Rotaxanes" de la revue European Journal of Organic Chemistry, ce travail devrait faciliter l'accès aux briques de construction pour l'élaboration de machines moléculaires complexes.

En savoir plus

24/04/19

Les étoiles perdues d'Oméga du Centaure

© R.IbataUne équipe de chercheurs de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra), de l'Observatoire de Bologne et de l'Université de Stockholm ont mis en évidence un courant d'étoiles qui ont vraisemblablement été arrachées à l'amas globulaire Oméga du Centaure par la Voie Lactée. Parmi les 1,7 milliards d'étoiles du catalogue Gaia DR2, ils ont identifié 309 étoiles qui semblent indiquer que cet amas globulaire pourrait en réalité être le résidu d'une galaxie naine. Cette découverte apporte un éclairage nouveau sur l'histoire de la formation de notre Galaxie, marquée par l'accrétion de petites galaxies, dont certains amas globulaires pourraient aujourd'hui être les vestiges.

En savoir plus

19/04/19

Une sélectivité chimique par couplage vibrationnel

© Moran/EbbesenFavoriser une réaction à partir d'un matériel comportant plusieurs groupes fonctionnels différents représente un challenge important pour les chimistes. Des chercheurs de l'Institut des sciences et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra) y sont parvenus grâce au couplage fort vibrationnel, un phénomène qu'ils ont eux-mêmes découvert. Publiés dans la revue Science, ces travaux s'appuient sur la manipulation de miroirs micrométriques.

En savoir plus

16/04/19

Les vitrimères se mettent aussi au "bio" !

© Luc AvérousLe développement de matériaux verts performants est une préoccupation majeure de notre société pour faire face à l'épuisement des ressources fossiles. Pour la première fois en France, des chercheurs de l'Institut de chimie et procédés pour l'énergie, l'environnement et la santé (ICPEES, CNRS/Unistra), en partenariat avec l'Université de Technologie d'Eindhoven, ont synthétisé un vitrimère polyimine totalement biosourcé. Ils montrent les propriétés dynamiques de ce nouveau matériau dans un article de la revue Green Chemistry (RSC).

En savoir plus

29/03/19

ERC Advanced Grant 2018 : 2 lauréats alsaciens

ERCIl s'agit de Rodrigo Ibata, directeur de recherche CNRS à l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra), avec son projet GREATDIGINTHESKY et de Paolo Samori, professeur des universités à l'Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra), pour son projet SUPRA2DMAT.


26/03/19

Une thérapie génique à l'essai pour traiter la myopathie myotubulaire

© IGBMCDes chercheurs CNRS et Inserm de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Unistra) ont découvert comment la myotubularine, protéine déficitaire dans la myopathie myotubulaire, interagit avec l'amphiphysine 2 et proposent de cibler cette dernière pour traiter les patients. Ces travaux sont parus le 20 mars 2019 dans Science Translational Medicine.

En savoir plus

15/03/19

Lutte contre le réchauffement climatique : Amir Hoveyda, lauréat de l'appel MOPGA à Strasbourg

© A.HoveydaAmir Hoveyda est l'un des 12 chercheurs lauréats de la 3e vague de l'appel à projets Make our planet great again (MOPGA) lancé par le président de la République française Emmanuel Macron. Ce chercheur mènera ses recherches à l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra). Dans son projet intitulé PRACCATAL, Amir Hoveyda étudiera les systèmes multi-catalytiques pour des synthèses chimiques plus économes en énergie.

En savoir plus

Voir le communiqué de presse (PDF)

06/03/19

Inauguration du nouveau spectromètre RMN du LIMA

© UHA/LIMAMardi 5 mars 2019 a été inauguré le nouveau spectromètre de résonance magnétique nucléaire (RMN) de la plateforme de chimie moléculaire du Laboratoire d'innovation moléculaire et applications (LIMA, CNRS/UHA/Unistra). Ce nouveau spectromètre a un taux d’utilisation particulièrement élevé puisqu’il fonctionne en continu 24h/24h, 330 jours par an. Ainsi, plus de 12 500 analyses spectrales sont prévues en moyenne chaque année, soit environ 40 analyses par jour. Ces travaux concernent aussi bien la recherche fondamentale, appliquée et partenariale que l’enseignement.

Voir le communiqué de presse (PDF)

En savoir plus

04/03/19

Marches dans des réseaux, théorie de Galois et courbures elliptiques

DRCes dernières années, la nature des séries génératrices des marches dans un quart de plan a attiré de nombreux auteurs en combinatoire et probabilités. Ces séries sont-elles algébriques ? Sont-elles solutions d’équations différentielles linéaires ? Sont-elles solutions d'équations différentielles algébriques ? Dans un travail récent, plusieurs chercheurs, notamment de l'Institut de recherche mathématique avancée (Irma, CNRS/Unistra), montrent comment la nature d'une telle série génératrice peut être reliée à une équation fonctionnelle discrète sur une courbe de genre 0 ou 1.

En savoir plus 

01/03/19

Les photons associent leur énergie pour améliorer l'imagerie

© C.Platas-IglésiasUne avancée majeure dans l'étude de la luminescence pour la détection et le diagnostic a été réalisée avec la première observation mondiale du phénomène de conversion photonique ascendante dans de l’eau à l'échelle moléculaire. Ces travaux impliquent des chercheurs de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra), du Laboratoire de bioimagerie et pathologies (LBP, CNRS/Unistra) et de l'Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/INSA Rennes/ENSC Rennes/Université Rennes 1) et sont publiés dans le Journal of the American Chemical Society.

En savoir plus 

25/02/19

Un ARN au coeur du métabolisme carboné du staphylocoque doré

© CNRS PhotothèqueLa découverte des ARN non-codants a révolutionné le paradigme de la régulation des gènes dans tous les organismes vivants. Des chercheurs du laboratoire Architecture et réactivité de l'ARN (ARN, CNRS) ont caractérisé la fonction d'un ARN régulateur singulier de la bactérie pathogène opportuniste Staphylococcus aureus. Grâce à cette étude publiée dans EMBO Journal, ils ont montré que cet ARN est au centre des changements métaboliques de la bactérie lorsque la quantité de sucres nécessaires à sa croissance diminue.

En savoir plus 

22/02/19

Le CNRS lance une campagne d’observation de l’activité sismique à Mayotte

Depuis neuf mois, Mayotte connait une activité sismique soutenue. Malgré une couverture sismologique assez pauvre eu égard à la sismicité modérée de la région, le suivi a été assuré par le BRGM à partir de trois stations sismologiques installées sur l’île, complétées par d’autres stations régionales plus éloignées, notamment aux Comores et à Madagascar. Les analyses réalisées par le BRGM, l’IPGP, l’Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS, CNRS/Unistra) et l’Observatoire volcanologique du Karthala (CNDRS, Grande Comore) ont déjà permis une meilleure interprétation des signaux sismiques.

Lire le communiqué de presse national 

11/02/19

Découverte des plus vieilles traces de mobilité sur Terre

© A. El Albani/IC2MP/CNRS Université de PoitiersUne équipe internationale et pluridisciplinaire coordonnée par Abderrazak El Albani de l’Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (CNRS/Université de Poitiers) a mis en évidence les plus vieilles traces fossiles de déplacement, datées de 2,1 milliards d’années (alors que les précédentes avaient 570 millions d’années). Elles ont été découvertes dans le gisement fossilifère gabonais qui avait déjà révélé les plus vieux organismes multicellulaires.
Le Laboratoire d'hydrologie et de géochimie de Strasbourg (LHyGeS, CNRS/Unistra) a contribué à ces travaux par la mise en place de l'histoire géologique de cette région et la datation des fossiles. Ces résultats sont publiés dans PNAS le 11 février 2019.

Lire le communiqué de presse national 

Lire l'article du Journal du CNRS

Lire l'article du site recherche de l'Université de Strasbourg (16/04/19)

08/02/19

La première typologie de sources sismiques gravitaires pour l'analyse des mouvements de terrain

© IPGSLes glissements de terrain génèrent des ondes sismiques, comme l’ont montré de précédentes mesures à partir de sismomètres placés à proximité de pentes instables. Toutefois, l’analyse de ces ondes reste un défi, en parti dû à la diversité des signaux sismiques et des nomenclatures adoptées. Les chercheurs de différents laboratoires dont l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS, CNRS/EOST/Université de Strasbourg) ont compilé et analysé les observations de plusieurs glissements répartis dans le monde afin de proposer la première classification générale de ces sources et de leurs signaux sismiques.

En savoir plus

04/02/19

Un parasite "accro" aux lipides de son hôte

© Adrien FranchetLes microsporidies sont des champignons parasites intracellulaires à l'origine de maladies chez l'être humain (par exemple les patients atteints du SIDA) comme chez les insectes, ainsi que Pasteur l'a démontré dans le cas de la maladie du ver à soie. Leur étude est restée largement descriptive. Ce travail, publié par une équipe du laboratoire Modèles Insectes de l'Immunité Innée (M3i - CNRS) dans la revue Nature Microbiology, révèle une dépendance élevée de ce parasite aux réserves métaboliques graisseuses de la mouche du vinaigre, Drosophila melanogaster. Ces résultats fournissent des nouvelles pistes pour comprendre les relations délétères entre de telles infections et l'exposition aux pesticides chez l'abeille.

En savoir plus

24/01/2019

Mille-feuille de graphène pour un capteur de pression optimum à visée biomédicale

© Chang-Bo HuangLa fabrication de capteurs de pression peine à obtenir des sensibilités élevées aux petites échelles. Cela complique la détection de phénomènes discrets et qui requièrent des mesures exactes, comme le pouls. Pour de telles applications biomédicales, des chercheurs de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra) et les universités Adam-Mickiewicz de Poznan en Pologne et de Florence en Italie ont développé un capteur extrêmement sensible, basé sur des molécules agissant comme des ressorts, intercalées entre des feuilles de graphène. Ce dispositif, présenté dans la revue Advanced Materials, offre une sensibilité, un coût et une flexibilité adaptés à la surveillance de la santé et au diagnostic médical.

En savoir plus

23/01/2019

La petite sous-unité est plus grande que la grande dans le mitoribosome d'Arabidopsis !

© Philippe GiegéLes ribosomes sont les machines moléculaires qui effectuent la traduction des ARN messagers en protéines. Ils sont constitués de deux sous-unités. La petite décode l'ARN messager et la grande réalise la polymérisation des acides aminés pour former la protéine correspondante. Des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMP, CNRS) ont déterminé la composition et l'architecture très particulières des ribosomes des mitochondries d’Arabidopsis. Cette étude a été publiée dans la revue Nature Plants.

En savoir plus

22/01/2019

Un nouveau concept pour activer les côtés dormants des molécules

© ISISUne équipe de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra) sont parvenus à créer une nouvelle manière plus efficace d'activer une partie inactive d’une molécule organique. Une recherche pour laquelle le chimiste a obtenu en novembre 2018 une bourse ERC de 1,7 M€. Cette première découverte qui permettrait notamment de donner de nouvelles propriétés aux médicaments a fait l'objet d’une publication dans Nature Catalysis.

En savoir plus

01/01/2019

Création du GDR Epiplant

EpiplantLe Groupement de recherche sur les Mécanismes épigénétiques des plantes (GDR EPIPLANT) a vu le jour le 1er janvier 2019 pour une durée de 5 ans. L’Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS) est l’un des pionniers de ce projet visant à fédérer les connaissances et les compétences de 41 équipes françaises impliquées dans l’étude des mécanismes épigénétiques chez les plantes.

En savoir plus