Centre National de la Recherche Scientifique Page d'accueil
Accueil > Actualités scientifiques 2017
Extranet du CNRS Alsace
Le CNRS Annuaires Mots-clés CNRS Autres sites

Actualités scientifiques 2017

Toutes les actualités scientifiques de la délégation Alsace parues dans la lettre En direct des labos, mais aussi les communiqués de presse nationaux et régionaux, ainsi que les prix et distinctions et les grands événements régionaux.

26/04/2017

Fonctionnalisation contrôlée sur un graphène sans défaut

© L.SimonLe graphène présente une conductivité électrique exceptionnelle ce qui le rend particulièrement attractif pour son utilisation en nanoélectronique. Les recherches actuelles visent à introduire de nouvelles fonctionnalités à ce matériau tout en préservant ses propriétés de transport. Par exemple, si l'on parvient à greffer sur sa surface une molécule présentant des groupements chimiques susceptibles de réagir spécifiquement avec une autre molécule, un gaz par exemple, on peut transformer le graphène en capteur chimiquement sélectif. Problème : le graphène est inerte et donc difficilement fonctionnalisable. Il était communément admis jusqu'à présent qu'un greffage covalent du graphène ne pouvait se faire qu'en présence de défauts qui jouent le rôle de sites de greffage, défauts qui, hélas, réduisent sa conductivité électrique.

En savoir plus

26/04/2017

La forme du noyau comme reflet de l'interaction entre ses composants

© CNRS/CEA/P.StroppaUne expérience menée au Grand accélarateur national d'ions lourds (GANIL, CNRS/CEA) a mis en évidence la forme sphérique du Krypton-96, remarquable en comparaison de la forme très allongée du Rubidium-97, qui compte seulement un proton de plus. Ce changement de forme radical et soudain donne aux physiciens de précieux indices sur l'organisation et la force de liaison entre les neutrons et protons qui constituent le noyau. Ce résultat a été obtenu lors d'une expérience menée par une collaboration internationale incluant, entre autres, l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra).

En savoir plus

20/04/2017

Des polymères sous pression pour des transistors performants

© P.SamoriLes transistors organiques sont les dispositifs pressentis pour remplacer les transistors actuels à base de silicium utilisés dans tous les dispositifs électroniques. Mais le contrôle à l'échelle nanométrique de la structure cristalline et de la morphologie de couches polymériques organiques et la possibilité de les transférer sur n'importe quel substrat solide sont deux aspects difficiles à maitriser pour réaliser des transistors dits "à effet de champ" organiques de haute performance. Différentes techniques en phase liquide permettent d'obtenir des morphologies optimales pour les polymères, mais elles demeurent complexes et ne sont compatibles qu'avec une gamme restreinte de substrats ce qui limite leur utilisation.

En savoir plus

18/04/2017

Isolement reproductif : quand l'épigénétique s'en mêle

© T.BlevinsLes modifications génétiques sont à l'origine de la diversité biologique, sur laquelle agit la sélection naturelle. Mais pour faire émerger de nouvelles espèces, des barrières reproductives doivent être mises en place, comme par exemple l'impossibilité de fécondation ou le caractère délétère de certaines combinaisons de gènes telle que l'incompatibilité hybride. Une étude publiée le 7 mars 2017 dans la revue PNAS suggère que les allèles épigénétiques, ayant hérité d'un état de méthylation de l'ADN, contribuent à l'isolement reproductif chez les plantes.

En savoir plus

30/03/2017

Un nouveau modèle pour mieux contrôler l'impression 3D des métaux

© ICubeA partir de diverses poudres, le frittage sélectif par laser permet de façonner des objets à volonté. La complexité de la réaction des poudres métalliques lors de leur fusion affecte cependant la qualité de cette impression en 3D. Des chercheurs des laboratoires des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'imagerie (ICube, CNRS/Engees/Insa/Unistra) à Strasbourg et QEERI, au Qatar, ont donc mis au point une simulation pour mieux comprendre et contrôler la distribution de la chaleur. Ces travaux sont publiés dans la revue Additive Manufacturing.

En savoir plus

29/03/2017

Le récent séisme de Nouvelle Zélande : une cascade de ruptures sur différentes failles

© Jamie Howarth/GNS Science L'analyse des données sismologiques globales du récent séisme de Kaikoura (Nouvelle Zélande, 13 novembre 2016) et la réalisation de simulations numériques fines ont permis à deux chercheurs de l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS, CNRS/Unistra) de révéler une interaction complexe entre différentes failles, lesquelles ont rompu successivement avec différentes orientations et différents sens de glissement. Cette série de ruptures montre qu'une petite rupture intra-plaque peut déclencher un fort glissement au niveau de la zone de subduction, ce qui renverse la vision classique des interactions entre failles autour d'une zone de subduction.

En savoir plus

29/03/2017

Des lycéens alsaciens dans la peau de chercheurs en physique des particules

© CNRS/Nicolas Busser Les jeudi 30 et vendredi 31 mars 2017, dans le cadre des Masterclasses internationales en physique des particules, l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) invite une centaine d’élèves de 1re et Terminale scientifiques à se confronter à l’expérience de la recherche. Ils travailleront avec les chercheurs sur des données du LHC, l’accélérateur de particules le plus puissant du monde situé au CERN près de Genève. Les résultats obtenus seront confrontés, en direct, avec ceux d’autres classes à travers l’Europe et les Etats-Unis.

Voir le communiqué de presse régional (PDF)

29/03/2017

LHC : opération à coeur ouvert pour CMS

Laurent Charles, ingénieur électronicien à l’IPHC, pendant l’installation de l’électronique d’acquisition dont il a également coordonné le développement. © L.GrossDébut mars 2017, la collaboration CMS a remplacé une partie du coeur de son détecteur : son système de trajectographie à pixels au silicium. Cette amélioration compte parmi les activités les plus importantes de l'expérience dans le cadre de l'arrêt technique hivernal prolongé du LHC. En France, l'IN2P3 avec l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) à Strasbourg est en première ligne pour la conception et l'installation de l'électronique d'acquisition de données de ce nouveau détecteur.

En savoir plus

28/03/2017

Société de biologie de Strasbourg : les prix de thèse 2016

SBSLa 18e cérémonie des prix de thèse de la SBS s'est tenue jeudi 23 mars 2017 et récompense 8 jeunes chercheurs. Il s'agit de :

En savoir plus

22/03/2017

Le mécanisme de formation des cartes visuelles dans le cerveau enfin élucidé

© M.ReberLa perception visuelle est le fruit d'un processus complexe d'analyse des informations qui requiert l'organisation précise de connections nerveuses. L'équipe de Michael Reber, à l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI, CNRS), en collaboration avec le département de mathématiques de l'université de Cambridge et le département de neurobiologie moléculaire du Salk Institute (San Diego), a mis à jour et modélisé un mécanisme, jusque-là insoupçonné, de formation et d’alignement des cartes visuelles au sein d'une structure du cerveau, le colliculus supérieur, qui contrôle l'attention visuelle. Ces travaux publiés le 14 mars 2017 dans la revue eLife, ouvrent de nouvelles perspectives dans l'étude de la formation des connections nerveuses sensorielles.

En savoir plus

15/03/2017

Expérience STELLA : commissioning réussi et premières données !

© M.HeineL'expérience STELLA (Stellar Laboratory), associée à l'ensemble FATIMA (FAst Timing Array, Surrey, UK), a commencé sa prise de données avec succès pour le système phare 12C+12C. Construite à l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra), STELLA a été installée à l'automne 2016 auprès de l'accélérateur Andromède à l'IPNO (CNRS/Université Paris-Sud).

En savoir plus

14/03/2017

La nuit des ondes gravitationnelles

La nuit des ondes gravitationnellesUn rendez-vous proposé par le CNRS et la Société française de physique, lundi 20 mars 2017, à 18h, en France et en Italie. A Strasbourg, Thierry Pradier, de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) et Jérôme Pétri, de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra) animent une conférence intitulée "Les ondes gravitationnelles, leur détection interférométrique et la symphonie des étoles à neutrons et des pulsars". Cette conférence sera agrémentée d'interventions d'Eric Conte, de l'IPHC, sur le thème "La gravitation dans tous ses états". Institut de physique (3 rue de l'Université, amphi Fresnel). Entrée libre.

En savoir plus

Voir le communiqué de presse régional du CNRS (PDF)

13/03/2017

Des molécules qui ciblent à la fois l’infection et la transmission du paludisme

© E.Davioud-CharvetParce qu'ils sont liés à un stéroïde, de nouveaux dérivés des ortho-aminocrésols, déjà connus pour leur action antipaludique, se révèlent plus efficaces pour tuer le parasite chez l'hôte infecté, mais aussi pour bloquer sa transmission vers le moustique vecteur. Ces travaux parus dans la revue Nature Communications sont le fruit d'une collaboration pluridisciplinaire et internationale menée par des chercheurs d'universités allemandes, du Laboratoire de chimie moléculaire (LCM, CNRS/Unistra) et de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire de Strasbourg (IBMC-RIDI, CNRS).

En savoir plus

09/03/2017

Le SERTIT fête ses 30 ans !

© CNRS/N.BusserLe Service régional de traitement d'image et de télédétection (SERTIT) exploite des données issues des moyens aéroportés et spatiaux d'observation de la Terre, pour les transformer en géoinformation exploitable par les systèmes d'aide à la décision. Opérateur régional, national et européen, il répond à des besoins sociétaux en offrant des solutions aux problématiques de la gestion des risques, de l’aménagement des territoires, de la gestion des ressources naturelles, de l’environnement, du développement durable.
Cet événement, se déroulera jeudi 30 mars 2017, de 10h à 12h30, à Illkirch (pôle API, Bd Sébastien Brant). L'équipe du SERTIT convie le grand public à venir découvrir ses succès et ses ambitions à travers des expositions, des conférences et des démonstrations.

En savoir plus

Voir le dossier de presse (PDF)

Lire l'interview de Michel de Mathelin, directeur d'ICube, par l'Unistra

Reportages de France3 Alsace et Alsace20

Reportage de France Bleu Alsace

Retour en images (PDF)

09/03/2017

La cuticule des mousses : ancêtre de la lignine des plantes vasculaires ?

© H.RenaultL'évolution de deux biopolymères essentiels, la lignine et la cutine, a été nécessaire à la transition des plantes du milieu aquatique au milieu terrestre. En recherchant chez une mousse l'origine évolutive de la lignine, une équipe de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS), en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Freiburg (Allemagne), révèle une étape commune à l'évolution de ces deux biopolymères chez les plantes terrestres. Cette étude a été publiée le 8 mars 2017 dans la revue Nature Communications.

En savoir plus

06/03/2017

ROP2 et TOR au coeur de la régulation traductionnelle par l'auxine chez les plantes

IBMPL'auxine est une phytohormone essentielle qui régule de multiples aspects de la croissance et du développement des plantes. Si elle exerce un contrôle au niveau transcriptionnel, l'auxine est également impliquée dans la régulation de la traduction. Des chercheurs de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS) ont décrypté les mécanismes moléculaires de cette régulation en mettant à jour le chaînon manquant de la voie de signalisation impliquée : la petite GTPase ROP2, activée par l'auxine, contrôle l'action de la kinase TOR, un régulateur incontournable de la traduction. Ce travail a été publié le 28 février 2017 dans la revue The EMBO Journal.

En savoir plus

06/03/2017

Le CNRS fête les 10 ans de l'ERC à Strasbourg

Le CNRS fête les 10 ans de l'ERC

Mercredi 15 mars 2017, à l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra), 8 rue Gaspard Monge, Strasbourg
Une journée exceptionnelle pour célébrer les 10 ans du Conseil européen de la recherche.

En présence de :

En savoir plus

06/03/2017

Ca chauffe dans les fractures !

IPGSEn analysant expérimentalement et théoriquement l'avancée d’une déchirure dans une feuille de papier, des physiciens de l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS, CNRS/Unistra) viennent pour la première fois d'effectuer un bilan d'énergie complet des phénomènes mis en jeu. Ils ont notamment déterminé la proportion de l'énergie mécanique de fracture transformée en chaleur, de l'ordre d'une douzaine de pour cent.

En savoir plus

01/03/2017

Des mutations génétiques perturbent la communication entre les hémisphères cérébraux

© Ch.DepienneDes chercheurs de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Unistra), entre autres, viennent d'identifier le premier gène à l'origine d'un défaut de développement du corps calleux : la principale structure cérébrale responsable de la communication entre les deux hémisphères du cerveau.

En savoir plus




23/02/2017

Les Toiles de la laïcité

Les toiles de la laïcité 2017Un cycle de projections-débats organisé par le laboratoire Droit, religion, entreprise et société (DRES, CNRS/Unistra), avec le soutien de l'IdEx, dans le cadre des investissements d'avenir, afin de débattre de la notion juridique de la laïcité. Toutes les projections se déroulent au cinéma Star de Strasbourg, du 2 mars au 1er juin 2017 à 18h, et sont suivies d'un débat. L'entrée est libre.
Premier rendez-vous : jeudi 2 mars 2017 à 18h, avec la diffusion du film Enfin, la grande mosquée, de Afsaneh Chehrehgosha, en présence de Jean-Marie Woehrling, président de l'institut du droit local alsacien-mosellan.

En savoir plus

22/02/2017

Cancérologie : quand l'imagerie optique s'invite au bloc opératoire

© ICube/Sylvain GiouxGuider le geste chirurgical en révélant des informations en temps réel grâce à la lumière infrarouge. C'est l'objet du projet QuantSURG, mené par Sylvain Gioux au Laboratoire des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'imagerie (ICube, CNRS/Engees/Insa/Unistra) et récompensé par une bourse ERC Starting Grant. La méthode développée permettrait d'identifier les défauts de vascularisation et la présence de cancer pendant une intervention chirurgicale.

En savoir plus

16/02/2017

Un laboratoire commun CNRS/Bayer/Université de Strasbourg dédié aux composés bioactifs fluorés

© LCR C2OF/BayerLe laboratoire commun de recherche Chimie des composés organiques fluorés, créé en mai 2014 à Strasbourg permet de découvrir de nouvelles molécules d'intérêt agrochimique et thérapeutique, grâce à l'introduction de groupements fluorés émergents dans des composés chimiques. Un travail collaboratif qui s'accompagne de nombreux dépôts de brevets.

En savoir plus

15/02/2017

Lancement de l'application "Sismologie"

SismologieElle a été développée par des enseignants-chercheurs de l'Ecole et observatoire des sciences de la Terre (EOST, CNRS/Unistra) et les Presses universitaires de Strasbourg. Destinée aux tablettes mobiles, cette application grand public, organisée autour de 6 tableaux, permet de mieux comprendre la sismologie à travers une présentation ludique et interactive.

En savoir plus

15/02/2017

La biomasse, source d'inspiration et d'innovation

© MicrophytAlors que les initiatives se multiplient pour réduire les déchets et améliorer leur gestion, comment la recherche peut aider à mettre en œuvre ces attentes environnementales ? A l'Institut de chimie et procédés pour l'énergie, l'environnement et la santé (ICPEES, CNRS/Unistra) de Strasbourg, des chercheurs créent de nouveaux matériaux en valorisant la biomasse. Reportage.

En savoir plus

02/02/2017

Combien de temps faut-il pour transmettre une marque épigénétique ?

© V.Kilin, K.GavvalaGrâce à une avancée technologique reposant sur le développement de sondes fluorescentes originales, l'équipe d’Yves Mély au Laboratoire de biophotonique et pharmacologie (LBP, CNRS/Unistra) et leurs collaborateurs ouvrent la voie à l'élucidation d'un mécanisme qui assure la conservation d'une identité cellulaire au cours des divisions. Cette étude a été publiée le 23 janvier 2017 dans la revue Journal of the American Chemical Society.

En savoir plus

27/01/2017

Un fil électrique moléculaire pour l'électronique organique ?

© JM.GuenetDes fils électriques de taille moléculaire pour l'électronique miniature ? Un rêve qui pourrait bientôt devenir réalité. Des chercheurs de l'Institut Charles Sadron (ICS, CNRS) et du laboratoire Systèmes moléculaires et nanomatériaux pour l’énergie et la santé (CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes) sont en effet pour la première fois parvenus à envelopper des fibres d'un polymère semi-conducteur, le P3BT, avec des nanotubes isolants obtenus par auto-assemblage. Ils ont montré que l'enveloppement s'opérait via un processus de germination hétérogène: les fibrilles de P3BT agissent comme des germes hétérogènes pour déclencher la croissance des nanotubes à leur surface, menant à l'enveloppe. Des expériences de C-AFM (Conducting Atomic Force Microscopy) et de diffusion de neutrons aux petits angles sur des fibrilles polymère/isolant ont confirmé expérimentalement cet arrangement, montrant qu'il était nécessaire de traverser d’abord une couche isolante avant de rentrer en contact avec le polymère semi-conducteur. Une première étape vers des fils électriques moléculaires en électronique organique ? Ce travail est publié dans la revue Advanced Electronic Materials.

En savoir plus

19/01/2017

Une consommation importante de maïs à l'origine d'un fort taux d'infanticide chez le Grand hamster

© F.KlettyDepuis 3 ans, les partenaires du projet européen LIFE Alister travaillent à mieux comprendre les causes de la disparition du Grand hamster en Alsace et quels changements de pratiques, notamment dans l'agriculture, permettraient d'y remédier. Une étude réalisée par un groupe de chercheurs de l'institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) et financée par le LIFE Alister apporte un nouvel éclairage sur la survie de l'animal.


Voir le communiqué de presse (PDF)

Voir l'actualité de l'Unistra

Voir le reportage de France3 Alsace

16/01/2017

Prix JINR 2015 : cinq chercheurs des laboratoires IN2P3 récompensés

JINRCinq chercheurs de l'IN2P3 ont reçu les 1er et 2ème prix 2015 (décerné fin 2016) du Joint Institute for Nuclear Research (JINR, Russie) dans la catégorie Instruments and Methods. Olivier Dorvaux (IPHC, CNRS/Unistra), Karl Hauschild et Araceli Lopez-Martens (CSNSM), ainsi que leurs collègues du Flerov laboratory of nuclear reactions (FLNR), ont reçu le 1er pour le projet Separator for Heavy Eement Spectroscopy (SHELS). Le second prix a été décerné à Zouhair Asfari (IPHC) et Benoit Gall (IPHC) et à leurs collègues du FLNR, pour le développement de faisceaux intenses de Titanium-50.

En savoir plus

16/01/2017

Un MOOC pour mieux connaître la radioactivité médicale

Plusieurs laboratoires s'associent pour proposer un MOOC (cours ouvert en ligne) sur les usages médicaux de la radioactivité. Le cours "Au cœur de la radioactivité médicale" débutera le 6 mars 2017 sur la plateforme France Université Numérique. Trois chercheurs de l'IN2P3 y participent : Michel Pellicioli (IPHC, CNRS/Unistra), Ferid Haddad (Subatech) et Jacques Martino (Subatech). Le MOOC est accessible à tout public, cependant un niveau scientifique de lycée permettra d'appréhender plus facilement certaines notions techniques abordées. Inscriptions ouvertes jusqu'au 30 avril 2017.

En savoir plus

12/01/2017

Peindre vite et bien : les secrets des innovations du 19e siècle

© H.Pasco, LAMSAfin de pouvoir peindre vite avec des effets de texture et de volume exceptionnels, J. M. William Turner et d'autres artistes anglais de sa génération ont bénéficié de la mise au point de gels innovants. Ajoutées à la peinture à l'huile, ces matières, très en vogue au 19e siècle et encore utilisées aujourd'hui, modifient les propriétés de la peinture. Des chercheurs du CNRS, notamment de l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA), de l'UPMC et du Collège de France ont, pour la première fois, révélé les secrets chimiques de ces mélanges. Le plomb ici sous forme d'acétate est l'un des ingrédients indispensable à la formation de ces gels. Leurs travaux sont publiés le 9 janvier 2017 dans la revue Angewandte Chemie International Edition.

En savoir plus

06/01/2017

Ramollir les tumeurs par nanohyperthermie pour mieux les traiter

© I.MarangonLa lutte contre le cancer est souvent entravée par les résistances physiques des tumeurs et les dommages collatéraux que causent les traitements. Une équipe de chercheurs du laboratoire d'immunopathologie et chimie thérapeutique du CNRS (ICT), de l'Inserm, de l'Université Paris Descartes et de l'Université Paris Diderot est cependant parvenue à ramollir des tumeurs malignes en les chauffant. Ce procédé dit de nanohyperthermie les rend plus vulnérables aux produits de traitement. Des nanotubes de carbone sont injectés directement dans les tumeurs puis activés par laser, les tissus sains autour ne sont donc pas affectés. Ces travaux ont été publiés le 1er janvier 2017 dans la revue Theranostics.

Voir le communiqué de presse en français

Voir le communiqué de presse en anglais

03/01/2017

Voile levé sur les mécanismes de transport de spins dans les pérovskites

© D.PortehaultUn consortium franco-espagnol réunissant des chercheurs de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra) et du Laboratoire chimie de la matière condensée de Paris (CNRS/UPMC/Sorbonne universités/Collège de France) vient de mettre en évidence, via la synthèse de nanocristaux de pérovskite, des propriétés insoupçonnées de ce matériau-modèle de l'électronique de spin. Une petite révolution dans le domaine… Ces travaux sont parus dans la revue Advanced Materials.

En savoir plus

03/01/2017

Des hydrogels photo-commutables pour des applications biomédicales

© S.Bellemin-LaponnazInspirés par les hydrogels naturels, les chimistes développent des matériaux de synthèse aux propriétés uniques : forte teneur en eau, douceur, flexibilité ou biocompatibilité. Leur ressemblance avec les tissus vivants présente un grand intérêt pour le domaine biomédical. En quête de leur optimisation, des chercheurs de l'Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, CNRS/Unistra) et de l'Institut de sciences et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra) les ont dotés de pouvoirs d’auto-réparation mais aussi de transformation sous stimuli lumineux. Des résultats parus dans la revue Chem.Eur.J.

En savoir plus