Centre National de la Recherche Scientifique Page d'accueil
Accueil > Communiqués de presse 2013
Extranet du CNRS Alsace
Le CNRS Annuaires Mots-clés CNRS Autres sites

Communiqués de presse 2013

16/10/13

Exploration géologique profonde à Aubure

EOSTDes forages profonds viennent de commencer sur le site de l'Observatoire hydro-géochimique de l'environnement à Aubure, dans le Haut-Rhin. Ils vont permettre d'apporter de nouvelles données précieuses pour les chercheurs de l'Ecole et observatoire des sciences de la Terre (EOST, CNRS/Unistra) sur la structure géologique, le fonctionnement hydrologique et la signature géochimique des eaux de ce bassin versant.

Voir le communiqué de presse (PDF)

07/10/13

Les mouvements des gènes observés in vivo

IGBMCCertaines régions de l'ADN sont très mobiles et participent au contrôle de l'expression génétique par leurs mouvements dynamiques. L'équipe de Maria-Elena Torres-Padilla, directrice de recherche Inserm à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Unistra) vient de développer une méthode permettant d'observer l'organisation et les mouvements du génome dans le temps et l'espace.

Voir le communiqué de presse (PDF)

04/09/13

La faible luminosité du trou noir de notre galaxie enfin expliquée

X-ray : NASA/UMass/D.WangComment les trous noirs super-massifs peuvent-ils capturer de la matière sans émettre beaucoup de rayonnement ? Grâce à un programme sans précédent d'observations en rayons X de Sagittarius A étoile (Sgr A*), le trou noir super-massif au centre de notre galaxie, une collaboration internationale à laquelle participent des chercheurs de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra) apporte aujourd'hui une explication : leurs travaux ont démontré que les rayons X émis dans le voisinage de ce trou noir ne proviennent pas de couronnes d'étoiles actives mais principalement d'un gaz, trop chaud pour être capturé efficacement. Ces résultats sont parus dans l'édition du 30 août 2013 de la revue Science.

Voir le communiqué de presse (PDF)

29/07/13

De nouvelles molécules aux propriétés inédites ciblant le cytosquelette

Daniel RivelineLe dysfonctionnement du cytosquelette, élément constituant de la cellule, est souvent synonyme de pathologies comme l'apparition de métastases. Pour cette raison, c'est une cible d'intérêt pour de nombreuses thérapies. Des équipes du CNRS, de l'Université de Strasbourg et de l'Inserm emmenées par Daniel Riveline (ISIS, CNRS/Unistra et IGBMC, CNRS/Inserm/Unistra), Jean-Marie Lehn et Marie-France Carlier, ont synthétisé des molécules capables de provoquer une croissance rapide des réseaux d'actine, l'un des composants du cytosquelette. C'est une première car seules des molécules stabilisant ou détruisant le cytosquelette d'actine étaient disponibles à ce jour. Ces composés aux propriétés inédites, dont l'action a été décryptée in vitro et in vivo, offrent un tout nouvel outil en pharmacologie. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications le 29 juillet 2013.

Voir le communiqué de presse (PDF)

13/03/13

Des lycéens à la découverte du boson de Higgs

logo IPHCPour la quatrième année consécutive, l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) participe au programme des Masterclasses internationales organisées par le Cern. Les 14 et 15 mars, près de 150 lycéens alsaciens se retrouveront ainsi dans la peau d'apprenti-chercheurs en physique. Ils auront la possibilité d'analyser de vraies données, enregistrées sur le grand collisionneur de hadrons (Large Hadron Collider, LHC) du Cern, et pourront échanger leurs résultats avec d'autres classes du monde entier.

Voir le communiqué de presse (PDF)

21/02/13

Particularités structurales uniques du parasite responsable de la maladie du sommeil

IBMC (CNRS)Deux enseignants chercheurs de l'Université de Strasbourg, membres de l'unité "Architecture et réactivité de l’ARN" de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC, CNRS) ont contribué à une avancée importante dans la lutte contre l'agent infectieux de la maladie du sommeil.
Grâce aux données expérimentales d'une équipe américaine de l'Université de Columbia (New York) et au logiciel développé à Strasbourg, les scientifiques ont résolu l'architecture du ribosome du parasite. Ils en ont dévoilé des caractéristiques structurales uniques qui pourront être ciblées spécifiquement pour la recherche d'agents thérapeutiques contre la maladie du sommeil. Cette découverte a fait l'objet d’une publication dans la revue Nature.

Voir le communiqué de presse (PDF)

08/02/13

Cancer du col de l'utérus : première résolution 3D d'une oncoprotéine du virus à papillome humain

Des chercheurs strasbourgeois du laboratoire Biotechnologie et signalisation cellulaire (BSC, CNRS/Unistra) et de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Unistra/Inserm) ont résolu, pour la première fois, la structure tridimensionnelle d’une oncoprotéine majeure, impliquée dans la prolifération cellulaire et à l’origine du développement du papillomavirus humain. Celui-ci, de type 16 (HPV 16), est  le plus dangereux de ces virus, responsable des cancers du col de l’utérus. Ces travaux, publiés le 8 février 2013 dans Science devraient permettre l'identification et l'amélioration de médicaments bloquant les activités tumorigènes de la protéine.

Voir le communiqué de presse (PDF)

01/02/13

Cyrcé, le nouveau cyclotron pour la recherche médicale

Cyrcé, IPHCCyrcé (le Cyclotron pour la recherche et l'enseignement), nouvel accélérateur de particules de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Unistra) installé depuis quelques mois sur le campus de Strasbourg-Cronenbourg, est aujourd'hui opérationnel. Il vient de réaliser une première production de Fluor-18, radio-isotope couramment utilisé comme traceur en médecine nucléaire.
Cette étape valide le fonctionnement de cette installation unique en Europe, disponible pour la recherche académique. Cyrcé s'inscrit dans une démarche nationale visant à déterminer de nouveaux radioéléments pour progresser dans le diagnostic, le suivi de médicaments et la découverte de nouveaux protocoles thérapeutiques, notamment en cancérologie et en neurologie.

Voir le communiqué de presse (PDF)

30/01/13

Les hormones androgènes pourraient permettre de traiter la sclérose en plaques

Hormones androgènesLa testostérone et ses dérivés pourraient constituer un traitement efficace contre les maladies de la myéline telles que la sclérose en plaques. C'est ce que montrent les travaux réalisés par des chercheurs du Laboratoire d'imagerie et de neurosciences cognitives (LINC, CNRS/Unistra), en collaboration notamment avec l'unité "Neuroprotection et neurorégénération : molécules neuroactives de petite taille" (Inserm/Université Paris-Sud).
La myéline compose les gaines qui protègent les fibres nerveuses et permettent d'augmenter la vitesse de l'influx nerveux. Un déficit dans la production de la myéline ou bien sa destruction conduit à de graves maladies pour lesquelles il n'existe actuellement aucun traitement curatif.

Voir le communiqué de presse (PDF)

28/01/13

La Commission européenne sélectionne le projet phare de recherche Graphène

Le projet Graphène a été retenu le 28 janvier 2013 par la Commission européenne comme l'un des deux premiers "FET Flagships" lancés à ce jour : d'une ampleur sans précédent, ces projets phare européens de recherche devraient bénéficier chacun d'une dotation d'un milliard d'euros au cours des dix prochaines années.
L'objectif de ce projet est de développer les applications du graphène, et plus largement de la famille des matériaux bidimensionnels, de révolutionner ainsi de nombreuses industries et de générer à la fois croissance économique et emploi en Europe.
Parmi les laboratoires impliqués, deux sont strasbourgeois : l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC, CNRS/Unistra) et l'Institut de sciences et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra).

Voir le communiqué de presse (PDF)

22/01/13

Lupus : des essais cliniques confirment l'efficacité du peptide P140/LupuzorTM

IBMCLes résultats d'une étude clinique incluant 149 patients atteints de lupus érythémateux disséminé, une maladie auto-immune très handicapante, a montré l'efficacité d'un peptide synthétique développé par une équipe de chercheurs dirigée par Sylviane Muller, biologiste CNRS, à l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC, CNRS/Unistra) de Strasbourg.
Ce peptide, le P140/LupuzorTM, s'est révélé être très bien toléré par les patients et a fait régresser la maladie lupique. La société ImmuPharma-France, qui a financé cette étude, possède une licence exclusive du brevet CNRS sur l'exploitation de ce peptide.

Voir le communiqué de presse (PDF)

03/01/13

Un immense disque de galaxies naines autour de la galaxie d'Andromède

Galaxie d'AndromèdeLa galaxie d'Andromède, la galaxie géante la plus proche de nous, est entourée d'un disque formé par une multitude de petites galaxies naines. Cette structure, extrêmement aplatie, s'étend sur plus d'un million d'années-lumière et semble tourner autour de la galaxie. Elle vient d'être découverte par une équipe internationale à laquelle appartiennent Rodrigo Ibata, de l'Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Unistra)... et son fils, un lycéen âgé de quinze ans. Leur publication est en couverture de la revue Nature du 3 janvier 2013.

Voir le communiqué de presse (PDF)